Cas Rapportés "tumeurs de la thyroïde"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/2702. Ultrastructure, étude biologique et culture du carcinome de C-cellule de la glande thyroïde.

    Le d'ultrastructure du C.A. - le carcinome de cellules de la thyroïde confirme des données précédentes : les cellules sont minces, avec un grand noyau. L'appareillage de Golgi est bien développé. Des granules dans l'abondance saisissante sont vus dans chaque partie du cytoplasme : leur diamètre est le mmu 85 - 250. ( info)

2/2702. Une mutation de déclenchement de Val 677 du récepteur de thyrotropine dans un carcinome thyroïde de cellules de Hurthle s'est associée au thyrotoxicosis.

    Les nodules thyroïde présentant en tant que chaud à 131I-scintigraphy sont habituellement les adénomes folliculaires bénins. Nous rapportons un patient féminin de 42 ans présentant un carcinome de façon autonome de fonctionnement thyroïde de cellules de Hurthle causant le thyrotoxicosis. L'analyse génétique de son adn tumorale thyroïde a indiqué une mutation de déclenchement heterozygotic du gène du récepteur de thyrotropine (TSHR) qui a été plac en aval à tous les autres changements génétiques actuellement identifiés, et est due à une substitution basse au codon 677 (cytosine normale remplacée par guanine, CTG pour GTG causant la substitution de leucine par la valine dans le septième domaine de transmembrane du récepteur). Cette mutation a été détectée dans la tumeur, mais pas dans les leucocytes du même patient. Le mutant de Val 677-TSHR a montré l'activité constitutive, en termes de production cyclique de monophosphate d'adénosine (camp), une fois de manière permanente transfected en cellules chinoises de l'ovaire de hamster (CHO). Les oncogenes de système de préférences généralisées et de ras et le gène suppresseur de la tumeur p53 n'étaient pas présents dans le cancer de cellules de Hurthle. La mutation de TSHR dans ce carcinome de cellules de Hurthle peut être responsable de maintenir la fonction et l'hyperthyroïdisme différenciés thyroïde. ( info)

3/2702. Le hypercalcemia grave inexplicable dans un patient a traité pour le hypoparathyroidism avec le dihydrotachysterol.

    Ce rapport décrit un patient féminin de forty-seven-year-old présentant des antécédents médicaux complexes. Elle souffrait d'une affection pulmonaire interstitielle non spécifiée, d'un carcinome papillaire thyroïde qui avaient été traités, le hypoparathyroidism après la thyroïdectomie pour lequel elle recevait le dihydrotachysterol et le calcium, et d'un arrêt du coeur de fibrillation et congestif atrial en raison de la sténose mitrale. Peu de temps après que remplacement de valvule mitrale elle a développé un hypercalcemia grave (calcium de sérum 5.95 mmol/l) pendant une maladie fébrile. À ce moment-là des agents antituberculeux également étaient administrés pour la tuberculose présumée. Les mécanismes possibles pour cette altitude grave du niveau de calcium sont discutés. immobilisation, tandis que Paget' ; la maladie d'os de s était présente, et peut-être l'activation augmentée du dihydrotachysterol par rifampicin, pourrait avoir mené à accru calcium-libèrent dans la circulation. Le supplecation continu du calcium et de la vitamine d, la déshydratation provoquée et le mécanisme du syndrome de lait-alcali ont également contribué à ce niveau extrêmement de teneur élevée en calcium. On le conclut que des patients de hypoparathyroid étant traités avec la vitamine d et le calcium devraient être soigneusement surveillés dans le cas d'une maladie intercurrente ou d'un changement de médicament. ( info)

4/2702. carcinome médullaire thyroïde avec les métastases hépatiques multiples : traitement avec l'embolization artériel de transcatheter et l'injection percutanée d'éthanol.

    Un homme de 54 ans avec le carcinome médullaire thyroïde dans la glande thyroïde ne pouvait pas subir la thyroïdectomie totale parce que la tumeur avait envahi le médiastin. La thérapie radiologique et la chimiothérapie ont été données. Sept ans après, la diarrhée insurmontable et la douleur abdominale sont apparues, et la tomographie calculée a démontré les tumeurs hypervascular dans la glande thyroïde et dans le foie. Les tumeurs ont été avec succès traitées avec l'injection percutanée d'éthanol à une lésion dans la glande thyroïde et l'embolization artériel de transcatheter suivi de l'injection percutanée d'éthanol aux tumeurs dans le foie. L'embolization artériel de Transcatheter et l'injection percutanée d'éthanol peuvent être valeur en traitant le carcinome médullaire thyroïde. ( info)

5/2702. carcinome de cellules de Hurthle de la glande thyroïde avec la nécrose étendue de tumeur : un rapport de cas.

    Le néoplasme de cellules de Hurthle de la glande thyroïde est rarement associé à la nécrose de tumeur. Nous rapportons un cas du carcinome de cellules de Hurthle de la glande thyroïde avec la nécrose étendue. Un homme de 82 ans avait eu une bonne masse de cou pendant plus de 10 années. Approximativement deux pendant trois semaines avant qu'il a été hospitalisé, cette masse de cou sont devenus progressivement agrandis. Un balayage 131I ne pourrait pas démontrer le lobe droit de la glande thyroïde, alors que le lobe contralatéral était ordinaire. Un balayage 99mTc-sestamibi a montré la prise accrue du côté de lésion. La cytologie fine d'aspiration d'aiguille a montré que la nécrose avec des macrophages dans l'initial aspirent, et les secondaires aspirent semblé soupçonneux pour une tumeur de cellules de Hurthle. Le patient a fait s'avérer une thyroïdectomie totale, et la pathologie être carcinome de cellules de Hurthle avec la nécrose de tumeur. ( info)

6/2702. carcinome papillaire de glande thyroïde avec fibromatosis-comme le stroma : rapport de cas.

    Le carcinome papillaire de la thyroïde peut montrer un degré variable de fibrose du stroma, mais la prolifération des fibroblastes stromal imitant le fibromatosis est rare. Il semble y a une nouvelle variante du carcinome papillaire de la thyroïde liée à la prolifération exubérante des fibroblastes ressemblant au fibromatosis. Nous présentons un tel cas dans une femme de 50 ans et avons succinctement passé en revue la littérature appropriée de cette variante rare. La nécessité d'une recherche diligente d'un carcinome papillaire dans la glande thyroïde qui montre une lésion fibreuse proliférative est soulignée. ( info)

7/2702. Résultat faussement positif d'un balayage au corps entier provoqué par le tissu thyroidal bénin après l'ablation I-131.

    Ce rapport de cas illustre un résultat faussement positif d'un balayage I-131 au corps entier provoqué par le tissu anormal et noncancerous thyroïde. Un femme de 39 ans a subi une biopsie et une thyroïdectomie ouvertes pour un carcinome papillaire thyroïde. Elle a été traitée par ablation avec 150.8 MCI I-131. Un balayage au corps entier de suivi a indiqué un centre solitaire d'activité accrue près du midline à la frontière supérieure du larynx qui a été plus tard excisé. L'analyse histologique a indiqué un fragment de tissu thyroïde avec l'inflammation chronique, la fibrose, et le metaplasia squamous. Aucune évidence du carcinome thyroïde n'était présente. Hypofunctioning ou tissu résiduel nonfunctioning dans le conduit thyroglossal a pu avoir été supprimé dans des conditions euthyroïdes, le protégeant contre l'ablation. Ce tissu a pu être devenu stimulé par les niveaux thyroïde-stimulants élevés d'hormone, accumulant I-131 et produisant un résultat faussement positif du balayage. ( info)

8/2702. Variante grande de cellules du carcinome papillaire thyroïde avec des centres de composant colomnaire de cellules.

    Nous rapportons un cas de la variante grande d'appel du carcinome papillaire thyroïde avec des centres de composant colomnaire de cellules chez un homme de 67 Japonais d'ans. La variante grande de cellules a occupé plus de 70% de la tumeur, et le composant colomnaire de cellules était de deux saisit les sections représentatives. On a montré la stratification saisissante des noyaux avec le cytoplasme maigre, et l'autre a semblé clair. On a également observé des dispositifs nucléaires caractéristiques du carcinome papillaire dans le secteur de la variante grande de cellules. Le patient est mort du cancer thyroïde avec la pneumonie d'aspiration 10 ans et 6 mois après opération. Bien que l'autopsie n'ait pas été effectuée, les ganglions lymphatiques métastatiques du cou ont enlevé pendant le carcinome papillaire également montré de la vie avec la cellule grande et les composants colomnaires de cellules. Notre cas indique que la cellule grande et les variantes colomnaires de cellules peuvent coexister dans la même tumeur bien que la pathogénie demeure peu claire. ( info)

9/2702. Variante grande de cellules de cancer thyroïde papillaire.

    Le type histologique papillaire est la forme la plus commune de carcinome thyroïde s'élevant aux cas de 85%. Cette pathologie présente un pronostic plutôt bon, mais il y a quelques années, de nouveaux sous-types ont été décrits. Certaines de ces variantes montrent les cellules folliculaires, macropapillary, encapsulées tandis que d'autres semblent avoir décidément plus mauvais, colomnaires d'un pronostic assez bon c.-à-d., sclérotique diffus, ou même pour être clairement malignes comme dans le cas de la variante grande de cellules. Les auteurs rapportent un cas traité par une thérapie chirurgicale et radiometabolic combinée et démontrent les caractéristiques principales de cette néoplasie rare et sous-estimée. ( info)

10/2702. Pathologie normale thyroïde dans les patients subissant la thyroïdectomie pour trouver une mutation de germline de RETgene : un rapport de trois cas et examen de la littérature.

    Le criblage génétique pour le germline ROUISSENT la mutation de proto-oncogene dans le cancer thyroïde médullaire héréditaire (MTC) est précis et tient compte pour que la thyroïdectomie totale préventive soit exécutée tôt dans les patients qui sont des porteurs de gène. Nous rapportons 3 enfants qui ont subi la thyroïdectomie totale préventive basée sur la conclusion d'une mutation de germline de RETgene, mais qui n'a eu aucune évidence de MTC ou de hyperplasia de C-cellule sur l'histologie permanente, même après la calcitonine immunostaining. L'examen de la littérature anglaise des patients subissant la thyroïdectomie préventive pour une mutation positive de germline de RETgene, prouve que 3.4% de ces patients (un total de 209 patients) ont eu les glandes thyroïdes normales. En outre, 8.6% de patients subissant la thyroïdectomie totale préventive avec la dissection centrale prophylactique de noeud de cou ont eu les métastases cervicales de noeud. Nous concluons que la thyroïdectomie préventive dans les patients interviewés tôt pour la mutation de RETgene de germline tient compte d'un diagnostic plus tôt et d'un traitement des patients, parfois même avant n'importe quel hyperplasia ou la néoplasie peut être démontrée parce que des métastases cervicales de noeud peuvent se produire tôt et être démontrées même avec de petites tumeurs (< ; 1 cm), nous recommandons la dissection centrale prophylactique de noeud de cou à l'heure de la thyroïdectomie préventive. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'tumeurs de la thyroïde'



N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.

Dernière mise à jour: Septembre 2014