FAQ - Méningite Tuberculeuse
(Powered by Yahoo! Answers)

Symptomes de la méningite ?


J'ai un enfant de 4 ans, et à chaque fois qu'il a mal a la tête et qu'il parle de mal à la nuque, je me demande s'il faut l'emmener aux urgences.
Est-ce qu'il y a un médecin dans la salle ? J'aimerais savoir : à mon avis c'est pas la peine de l'emmener aux urgences toutes les semaines, mais la méningite peut être fulgurante, alors à votre avis à quel niveau de symptome faut il vraiment se poser des questions ? Panique-je trop vite ?
----------

Ayant déjà eu le cas (avec un enfant polyhandicapé c'est encore plus dur de savoir car impossible de savoir si la nuque est raide, impossible de savoir s'il a mal à la tête, si la lumière le gène etc.) : la méningite a ceci de particulier, que la fièvre ne cède pas avec le paracétamol (c'est justement parce qu'on n'arrive pas à faire passer la forte fièvre que la plupart des méningites est dangereuse) donc tant qu'un simple suppo de paracétamol fait baisser la fièvre (même si elle remonte quand ça n'agit plus), c'est pas une méningite (idem d'ailleurs pour la listeriose, ça m'a été confirmé par un urgentiste du 15 qui était tellement sur de lui qu'il n'a même jugé utile de se couvrir en me disant d'aller aux urgences !)

Un signe alarmant pour la méningite fulgurante c'est le prurit, entre autres (l'éruption cutanée en question)  (+ info)

quels sont les symptômes, effets, séquelles de la méningite,....?


bjr,
j'aurai voulu savoir (dans le cadre d'un travail scolaire), quels sont les symptômes, effets, séquelles de la méningite, poliomyélite, diphtérie, tétanos, coqueluche, hépatite, rougeole, oreillons.
si vous avez des sites intéressants et où les infos sont vraies, ca serait bien de m'en faire part.
merci et à bientôt
----------

va voir sur doctissimo:
http://www.doctissimo.fr/html/sante/sante.htm

le site est pas mal fait, les infos sont (souvent) vraies

;o)  (+ info)

La méningite est elle toujours grave...?


...docteur ?
----------

oui, mortelle, seul un traitement intensif administré à un stade précoce peut permettre une guérison totale  (+ info)

La méningite, qu'est-ce que c'est exactement?


Quelles sont les différentes formes?
Comment l'attrape t-on?
Quels sont les traitements, les précautions pour l'entourage?
----------

Une méningite est une inflammation des méninges le plus souvent d'origine infectieuse par un microbe : un virus ou une bactérie, plus rarement un champignon ou un parasite.

Les méninges sont les enveloppes du système nerveux central c'est-à-dire le cerveau et la moelle épinière. Elles évitent qu’il soit en contact direct avec les os (vertèbres et os du crâne).
Elles contiennent le liquide céphalo-rachidien (LCR) dans lequel baignent les structures nerveuses.

La méningite virale, qui est bénigne, guérit sans complications ni séquelles. Elle ne nécessite aucun traitement. C’est simplement une maladie très contagieuse, et par conséquent fréquente, notamment chez l’enfant.

Même bénigne, la méningite virale nécessite certaines précautions. « La crainte de passer à côté d’une méningite bactérienne, qu’il faut traiter rapidement, oblige les médecins à pratiquer une ponction lombaire dans la majorité des cas, ainsi qu’une prise de sang »

Au moindre doute, le malade est mis sous antibiotiques en attendant le résultat de ces examens. Dans le cas contraire, le médecin prescrit simplement un traitement pour soulager les maux de tête et faire tomber la fièvre.

On peut souffrir pendant plusieurs jours de douleurs au niveau du dos ou encore de maux de tête. Douleurs qui ne sont pas dues à la méningite, mais à la persistance d’un écoulement de liquide au point de ponction. Dans ce cas, un repos absolu est nécessaire.

La méningite bactérienne : parfois mortelle

La méningite bactérienne est grave mais pas toujours contagieuse.

Deux principales bactéries sont en cause :

le pneumocoque, qui touche principalement l’adulte, et le méningocoque, grand responsable des méningites bactériennes de l’enfant.

Le méningocoque est contagieux et nécessite d’administrer à l’entourage un traitement antibiotique préventif. Il n’y a pas d’épidémie de méningite à pneumocoque.

Le pneumocoque évolue de proche en proche, en vase clos, il ne représente pas de danger pour la collectivité.

Le méningocoque est une bactérie qui se transmet par la salive, notamment les postillons.
On observe des groupements de cas de méningite à méningocoque, qui surviennent dans l’entourage très proche des personnes contaminées, dans la même chambre ou dans le même dortoir, par exemple. La contamination est aussi possible chez les partenaires sexuels, ainsi que dans le personnel hospitalier. »

Le diagnostic par ponction lombaire

Cette opération consiste à recueillir des gouttes du liquide céphalo-rachidien qui entoure la moelle épinière, en introduisant une aiguille entre deux vertèbres dans le bas de la colonne vertébrale.

Elle s’effectue sous anesthésie locale, ce qui rend la douleur supportable. L’analyse de ce liquide permet de confirmer le diagnostic de méningite et son type, bactérienne ou virale.  (+ info)

les conséquences de la méningite traitée?


Les conséquences possibles d'un mauvais diagnostic ou d'un mauvais traitement d'une méningite sont un retard mental ou la mort. Si votre enfant présente depuis trois ou quatre jours une fièvre sans explications, avec une somnolence, des vomissements, des cris perçants et, éventuellement une nuque raide, suspectez une méningite. Certains de ces symptômes sont aussi présents dans la grippe, mais les deux derniers sont particuliers à la méningite, surtout le cri. Si votre enfant présente ce tableau, insistez pour que votre médecin fasse les examens appropriés, dont une ponction lombaire: dans ce cas, si votre médecin ne récolte pas de liquide à la première ou à la seconde tentative, dites-lui de s'arrêter et appelez un autre médecin.

Les antibiotiques ont réduit de 95% à 5% la mortalité de cette maladie. C'est pourquoi un diagnostic correct et précoce est une question de vie ou de mort.  (+ info)

Le vaccin contre la méningite C est-il remboursé ? Faut-il faire un rappel ?


Utile pour la question du rappel : j'ai deux filles de 2 ans et 4 ans.
Méningite C = Méningite à méningocoque de sérogroupe C.

Rien à voir avec l'hépatite C !
----------

Je viens de faire vacciner ma fille (vaccin Neisvac). Le vaccin n'est pas remboursé (45€ environ). Pas de rappel nécessaire pour des enfants de cet age.  (+ info)

qu'est-ce que la méningite?


est-ce mortel ?
quels sont les symptômes ?
comment cela s'attrape ?
----------

http://www.doctissimo.fr/html/sante/enfants/sa_1617_meningite.htm  (+ info)

Un caméléon choppe-t'il une méningite s'il croise une fille maquillée et habillée de toutes les couleurs?


Ben oui, il fait comment pour s'adapter?

C'est juste une question pour me réveiller là lolllll
;-) sweekit
vi babar, c'est tjrs comme ça lolll
merci misha ;-)
----------

bs. tu es super. j'apprécie ton humour. continue. bizs. misha.  (+ info)

J'ai ma belle mère qui est dans le comas depuis 3 semaines à cause d'une méningite .....?


J'aimerais avoir des témoignages de personnes qui auraient eu un membre de sa famille qui aurait eu le même symptôme et connaître les conséquences que cela peut entraîner. Ma belle mère a 71 ans.
Nous avons peur avec notre mari.
Pouvez vous nous aidez SVP
----------

je ne connais pas la méningite mais ma soeur a eu une encéphalite à l'âge de 12 ans, après un coma elle est restée handicapée pendant presque une année il a fallu tout lui réapprendre, marcher, manger elle n'avait plus de coordinations des mouvements,ça été très dur pour toute la famille
maintenant(30ans) elle va bien, sauf quelque troubles d'équilibre
je vous souhaite beaucoup de courage
cap  (+ info)

Qu'est-ce qu'une méningite fulgurante?


MENINGITE : C'est une atteinte infectieuse des méninges.
La méningite comporte un syndrome méningé, un syndrome infectieux, fébrile ou non, et des altérations du liquide céphalo-rachidien (L.C.R.).

MENINGITES FULGURANTES : Elles sont dues à l'invasion des méninges par des bactéries pyogènes. Tous les germes peuvent être responsables de méningites, mais le méningocoque et le pneumocoque sont les plus fréquents, avec le bacille de Pfeiffer chez l'enfant.

SIGNES CLINIQUES : On observe un syndrome méningé, une altération importante de l'état et un coma. La ponction lombaire donne la clé du diagnostic en ramenant un liquide trouble ou purulent. L'examen bactériologique fournit l'identification du germe et son antibiogramme, ce qui permet d'adapter rapidement le traitement antibiotique. L'analyse chimique du liquide met en évidence les modifications du glucose (abaissé) et de l'albumine (augmentée), ainsi que la présence de globules blancs, d'hématies et de germes.
Les méningites fulgurantes à méningocoques sont épidémiques (crèche, écoles), mais des infections locales de voisinage (otites, abcès du cerveau) sont souvent en cause chez le nourrisson.
Le traitement antibiotique doit être très précoce, adapté au germe et administré à une posologie suffisante. Souvent on utilisera un seul antibiotique avec contrôle de son taux dans le liquide céphalo-rachidien.  (+ info)

1  2  3  4  5  

Laisser un message sur 'Méningite Tuberculeuse'



N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.

Dernière mise à jour: Septembre 2014