http://lookfordiagnosis.com
English
Spanish
Italian
Portuguese
French
Swedish

FAQ - Épistaxis
(Powered by Yahoo! Answers)

quel est le rapport entre le seignement de nez (épistaxis a repetition)?


si ils y'a un lien entre la maladie de l'épistaxis et les probleme de coeur et les complication respiratoire
----------

Avec la tension. Je suis restée plusieurs nuits à saigner je me sentais faible je n'ai rien dit à mes parents je me suis cachée ils ont découvert du sang partout bassine, draps, vêtements ils ont pensé que j'avais fait un avortement, un accouchement, un truc en cachette ils m'ont posé plein de questions, certains ont dit un nez ne peut pas saigner autant j'avais 16 ans.  (+ info)

est ce que une épistaxis est due à l'hypertention artérielle?


Bonjour,
Entre autres causes: oui l'hypertension arterielle peut donner une epistaxis, mais il y a une foule d'autres causes comme:
1) les causes locales: rhinites, tumeurs malignes des sinus, vegetations adenoides, etc..
2) les maladies hematologiques par deficit en facteurs de la coagulation et les leucemies
3) l'insuffisance renale chronique
4) les thrombopenies et les thrombopathies
5) les medicaments anti coagulants, l'aspirine
6) une insuffisance hepatique
7) des maladies de systeme comme la maladie de Rendu osler, le lupus etc..
La liste est loin d'etre exhaustive.
Amicalement  (+ info)

quelle est la conduite a tenir en cas de l'épistaxis?


mérci d'avance pour les réponces
----------

bonjour

voici un site pas mal sur le sujet
http://www.medix.free.fr/sim/epistaxis.php

bonne journée  (+ info)

qui peut me renseigner sur les épistaxis???


je viens de faire deux épistaxis (saignement nasale trés important) j'ai été admise deux jours aux urgences, et l'on m'a placé deux fois des méches et fait une cotérisation de l'artériole nasale, cela peut il être lié a mon symdrôme de raynaud??? cela vous est il arrivé?? conseillez moi un service ORL efficace dans la région de bourgogne ou rhone alpe.
merci de me répondre, je ne suis vraiement pas tranquille, j'ai trés peur que ça recommence.
----------

j'espere que ça vous aidera
bonne chance

Une épistaxis est une hémorragie des fosses nasales, des sinus ou du cavum et s’extériorisant par les narines (épistaxis antérieure) ou par le rhinopharynx (épistaxis postérieure). Les épistaxis, urgences très fréquentes en ORL, peuvent n'avoir aucune signification pathologique ou être un symptôme d'une maladie connue ou méconnue.

Devant une épistaxis le praticien doit :
1 - Faire le diagnostic positif et différentiel.
2 - Préciser l'importance et le retentissement de l'hémorragie.
3 - rechercher le site et la cause de l'épistaxis.
4 - La traiter en évitant l’escalade thérapeutique.



2. Rappel anatomique


Deux systèmes artériels participent à la vascularisation des fosses nasales



2.1. Le système carotidien exteme


Il tient une place prépondérante par sa branche qu'est l'artère maxillaire interne qui devient sphéno-palatine et donne l'artère de la cloison et les artères des cornets moyen et inférieur. L'artère faciale donne l'artère de la sous cloison.



2.2. Le système carotidien interne


Il a un rôle non négligeable par le biais des artères éthmoidales antérieure et postérieure, branches de l'artère ophtalmique.

Il existe de nombreuses anastomoses entres les différentes artères qui irriguent les fosses nasales et donc entre les systèmes carotidiens externe et interne. La zone anastomotique la plus riche et la plus sensible est la tache vasculaire qui se situe à la partie antéro-inférieure de la cloison nasale.



3. Diagnostic positif


Hémorragie bénigne, volontier unilatérale, à extériorisation antérieure siègeant souvent au niveau de la tache vasculaire.

Hémorragie inquiétante :
par son abondance : rejet de sang rouge bilatéral à extériorisation antérieure et postérieure,

par sa répétition.

par sa durée.


Persistance sous forme larvée pendant plusieurs heures ou plusieurs jours, elle va entrainer une spoliation sanguine importante.



4. Diagnostic différentiel


Le seul cas qui puisse poser problème est celui d'une épistaxis déglutie chez un sujet couché sur le dos (exemple type du patient de réanimation). L'origine nasale du saignement peut être alors méconnue, surtout si celui-ci s'extériorise secondairement sous forme de vomissements ou d'un méléna.



5. Diagnostic de gravité


Apprécier le retentissement :
par l'examen clinique : asthénie, paleur, sueurs, soif, tachycardie, hypertension, agitation....

par l'hémogramme (hémoglobinémie).


Il faut préciser le contexte : age, antécédents, personnels et familiaux hémorragiques, traitements en cours (aspirine, anticoagulants), notion de la quantité de sang perdue, traitements éventuels déjà réalisés.

L'examen ORL est indispensable si l'hémorragie n'est pas trop importante, la rhinoscopie antérieure après avoir fait moucher ou aspiré les fosses nasales. La rhinoscopie au tube souple ou au tube rigide peut préciser le site de l'hémorragie et permettre l'hémostase.



6. Diagnostic étiologique



6.1. Causes locales



6.1.1. Traumatiques



6.1.1.1. Traumatismes accidentels


fractures du 1/3 moyen de la face : os propres du nez, septum, malaire, plancher de l'orbite, disjonction cranio-faciale.

fractures du 1/3 supérieur : sinus frontaux, dépister une brèche méningée (avec rhinorhée de LCR).

épistaxis cataclysmique : par lésion de la carotide interne dans son segment intra-cavemeux.



6.1.1.2. Traumatismes opératoires


Chirurgie du nez ou des sinus, particulièrement la chirurgie endonasale.

Anesthésie : intabation naso-trachéale, aspirations traumatiques.



6.1.2. Causes tumorales



6.1.2.1. Tumeurs bénignes


fibrome naso-pharyngien : angiofibrome d'implantation choanale qui survient chez le jeune garçon pendant la puberté. Son caractère hémorragique peut dominer tout le tableau clinique mais une obstruction nasale le précéde souvent.

polype saignant de la cloison.

angiofibrome de la tache vasculaire.

angiome vrai des fosses nasales ou de l'éthmoïde.



6.1.2.2. Tumeurs malignes


Tumeurs malignes des fosses nasales, des sinus et du cavum, ce sont des carcinomes épidermoïdes ou des adénocarcinomes, des cylindromes. Elles se manifestent par des épistaxis récidivantes et une obstruction nasale au début unilatérale.


6.1.3. Causes inflammatoires ou infectieuses


Un état inflammatoire peut réveiller une éctasie de la tache vasculaire. Il peut s'agir d'un corps étranger, de rhino-sinusites aigues ou chroniques. Une épistaxis est un symptôme de nombreuses maladies infectieuses (typhoïde, scarlatine, rougeole, grippe...).



6.2. Causes générales



6.2.1. Maladies hémorragiques



6.2.1.1. Perturbations de l'hémostase primaire


Thrombopénies

Thrombopathies et maladie de Willebrand



6.2.1.2. Perturbations de la coagulation


Congénitales : L'hémophilie: déficit en facteur antihémophilique A (85%), ou en facteur antihémophilique B. Transmission héréditaire selon un mode récessif lié au sexe.

Acquises : traitements anticoagulants, insuffisance hépatique, carences en vitamine K, fibrinolyses et CIVD.



6.2.2. Perturbations vasculaires


HTA, cardiopathies mitrales

Maladie de Rendu-Osler ou angiomatose hémorragique familiale : Transmission autosomique dominante. Rechercher des télangectasies et des angiomes stellaires disséminés sur les muqueuses, les téguments (face, mains++). Il s'agit d'angiomes capillaires ou de communications artério-veineuses avec anomalies de la paroi vasculaire.

Capillarites.

Purpura rhumatoide, purpuras immuno-allergiques, infectieux...

Fragilité capillaire constitutionnelle.

Grossesse au et trimestre.



6.2.3. Epistaxis essentielles


Lésions de grattage, éternuements...Ce diagnostic ne doit être porté qu'après un bilan clinique et biologique soigneux, d'autant que les épisodes sont récidivants.



7. Traitement


Conduite à tenir en période hémorragique.



7.1. Interrogatoire du patient de la famille


Quantité, durée, traitements antérieurs, récidive.



7.2. Apprécier le retentissement




7.3. Examen local


Nettoyer et decailloter les fosses nasales (Mouchages, Aspirations, Lavages). Rhinoscopie antérieure, examen de l'oro-pharynx. Mise en place d'un coton imbibé de xylocaine 5% naphtazoline dans chaque fosse nasale pendant 10 minutes.



7.4. Si l'épistaxis est inquiétante


Hémogramme, voie veineuse.



7.5. Hémostase



7.5.1. Hémostase locale


Compression digitale l0 minutes puis tamponnement vestibulaire:en cas d'hémorragie de la tache vasculaire, uni ou bilatéral.


7.5.2. Tamponnement antérieur


mèche grasse, pince de Politzer,

tamponnement bloqué en tirant sur l'autre bout de la mèche au fur et a mesure du méchage, habituellement bilatéral du fait de l'importance du saignement,

vérifier l'efficacité du tamponnement en regardant aussi l'oro-pharynx,

antibiothérapie (amoxicilline) de 48 h le temps du méchage.





Photo : Matériel nécéssaire pour la réalisation d’un méchage antérieur.
Coton imbibé de Xylocaïne naphazolinée®, pince de Politzer, écarteur de Palmer.
Trois types de mèches différentes.
(O. Cuisnier)


7.5.3. Tamponnement postérieur


En cas d'inéfficacité du précédent, réalisé sous analgésie.


7.5.4. Tamponnement par sondes à ballonnets


sondes urinaires type Foley dont le ballonnet est gonflé avec de l'air et bloque la choane. Elles doivent être dégonflées dans les 24 heures pour son risque de nécrose,

sonde à double ballonnets basse pression.



7.5.5. Les mèches résorbables


Oxycellulose (Surgicel®) utilisé en cas de trouble de l'hémostase ou de la coagulation.


7.5.6. Hémostatiques locaux


Coalgan ouate, coagulation électrique de la tache vasculaire.



7.6. Hémostase régionale


Utilisée très souvent après échec des manoeuvres précédentes.


7.6.1. Ligature ou coagulation des branches de l'artère sphéno-palatine


Par voie transantrale ou par voie endonasale.


7.6.2. Ligature des artères éthmoïdales ant. et post



7.6.3. Embolisations sélectives


Par une équipe entraînée, dans le territoire carotidien exteme (contre-indiquée dans le territoire carotidien inteme), Artère maxillaire interne (ou plus sélective: sphéno-palatine ) Artère faciale.



7.7. Hémostase générale et substitution


Repos, sédatifs et anxiolytiques.

Activateurs de l'hémostase: en l'absence de perturbation connues de l'hémostase : Cocktails hemostatiques type Dicynone-Reptilase-Exacyl en perfusion toutes les 6 heures

Sulfate de protamine en cas de surdosage en héparine.

Vitamine K ou PPSB en cas de surdosage en AVK.

Transfusion si la tolérance clinique est mauvaise ou si l'Hb <7 g/l.

Solutés macromoléculaires en cas de choc hémorragique.  (+ info)

Épistaxis ~~ Saignements du nez?


Que faut-il faire quand je ou une personne seigne du nez ??

Tête penchée en avant, en arrière ?
Ne pas se moucher, se moucher ?
Jusqu'à quel âge se cas reste "normal" ?
Utiliser de l'eau oxigénée pour arrêter le saignement ?

Je veux savoir le plus de chose a propos des epistaxis de A à Z. :D
----------

Lorsqu'on a un épistaxis il faut
- S'asseoir et pencher la tête en avant
-Se moucher doucement afin d'évacuer les éventuels caillots de sang
- Effectuer une compression sur la narine afin de stopper l'hémorragie
-Rester calme pendant environ 15-30 minutes.

Pour l'âge je ne sais pas, et je n'ai jamais entendu parlé des vertus de l'eau oxygénée.
Sinon en général il n'est pas grave, mais s'il se reproduit souvent et/ou si le saignement est important mieux vaut consulter un médecin. Lorsqu'on parle de saignement abondant, cela équivaut à remplir l'équivalent d' 1/2 verre.
Et si le saignement ne s'arrête pas, il peut être nécessaire d'utiliser des mèches qui cautérisent. Mais cette dernière technique reste un acte médical.  (+ info)

une personne atteint par la cardiomegalie peut avoir de l'epistaxis ?


La cardiomégalie n'a rien a voir avec l'epistaxis sauf si la personne prend un anticoagulant pour traiter son probléme cardiaque. Ce traitement anticoagulant peut provoquer des saignement eventuellement de nez  (+ info)

salut!je suis au debut de mon 7éme mois de grossesse,et depuis un mois mon nez coule du sang?


voila mon nez saigne,c'est ce qu'on appelle un épistaxis,est ce que c'est grave? avez vous deja eu ça
----------

je l'ai vécu a chaques grossesse voir en dehor pour cause soit la chaleur ou trop froid ses surement un vesseaux ui pete se ui est fragille parle en a ton medecin ;)  (+ info)

y'a t'il un medecin ORL qui est en rapports avec la maladie de rendu osler?


je suis atteint de la maladie de rendu osler qui se traduit par des seignement de nez (épistaxis à repetition ) qui survient de maniere inattendue et abondant et repeté . je cherche un medecin ou un malade qui est en rapports avec cette maladie merci
----------

Il existe un centre de référence pour cette maladie il est à Lyon
Professeur Henri PLAUCHU
Dr.Sophie Dupuis-Girod
Hôpital de l'Hôtel Dieu
1, place de l’Hôpital
69228 Lyon Cedex 02 Je te donne le site:
http://www.rendu-osler.fr/
http://www.rendu-osler.fr/doc/Lettre_info.pdf
Il y a épalement des associations et des forums
http://amgoro.free.fr/
http://www.vulgaris-medical.com/forum/viewtopic.php?id=77
http://www.saignementdenez.com/maladie-rendu-osler.html
Je pense que tu peux prendre contact par internet avec les médecins du centre de référence qui seront habilités à te donner le nom de confrères près de ton domicile.
Je viens de voir qu'il existe un réseau dans les grandes villes suivantes:
Paris Caen Lille Nancy Rennes Tours Dijon Poitiers Bordeaux Montpellier les adresses sont données clique sur LE RESEAU du premier lien
http://www.rendu-osler.fr/reseau_Rendu-Osler.php#haut
Je te souhaite d'être pris en charge par un service compétant puisque ton cas dépend de la génétique plutôt que de l'ORL.Tous mes souhaits de guérison. A bientôt  (+ info)

que pensez vous de la médecine chinoise?


je cherche un traitement eficase pour mon épistaxis (seignement de nez) dans cete médecine et merci pour tous renseignement
----------

Je pense que c'est efficace car je suis chinois et je saigne souvent du nez. Les chinois disent qu'on a de la "chaleur" dans le corps. C'est car quand je réfléchis trop ou il y a trop de Soleil et de chaleur sur ma tête, je saigne tout de suite, et si je prend une douche froide cela s'arrête tout de suite..On saigne et on évacue la température. Mais je ne pense pas que cela marche très bien aux européens. Certes, nous les chinois si on mange pleins de trucs frits, boisson gazeuses, etc. On finira par saigner du nez alors qu'ici ce n'est pas le cas. Un autre exemple, nous n'arrivons pas à boire quelque chose de froid dès le matin et ici oui!
Bref, on boit un "thé rafraichissant": le LianCa: 凉茶.
C'est pas une maladie qui se soigne je pense car je connais beaucoup de gens qui l'ont.  (+ info)

Jeunes parents,que faire si votre enfant saigne du nez?


Les enfants,surtout les plus turbulents,sont souvent sujets aux saignements du nez.Dans la plupart des cas,ces petites hémorragies sont bénignes et se soignent en deux temps,trois mouvements,à condition d'adopter les bons réflexes:-1) Dans quel cas faut-il s'inquiéter?le plus souvent les saignements du nez sont bénins mais lorsqu'ils sont fréquents et abondants ils sont parfois le signe d'un troubleplus préoccupant comme une hypertension artérielle ou une maladie du sang,si l'épistaxis survient à la suite d'un choc au niveau de la tête ayant pu occasionner un traumatisme crânien consulter immédiatement,enfin si votre enfant saigne fréquemment du nez parlez-en à votre médecin traitant,aprés avoir écarté l'hypothèse d'une éventuelle maladie,il adaptera ses prescriptions à cette prédisposition,à l'avenir,par exemple,il prescrira du paracétamol de préférence à l'aspirine -2)les bons gestes en cas de saignements bénins:Asseyer votre enfant la tête droite ou un peu inclinée en avant,faites-le se moucher doucement pour évacuer un éventuel caillot.Demandez-lui de se pincer les ailes du nez entre le pouce et l'index,ou d'appuyer fermement sur la narine pendant cinq à dix minutes,voire plus si nécéssaire,ne mettez jamais de coton:il ouvre la narine au lieu de la comprimer,il peut aussi laisser des fibres au niveau des tissus abîmés et empêcher une bonne cicatrisation.Si l'épistaxis continue,consulter un médecin il réalisera un méchage en introduisant une fine bande de gaz pliée,à garder pendant quelques heures.lu dans une revue scientifique,j'ai pensé vous en faire part tout simplement,aprés tout on peut ignorer ces détails surtout pour les jeunes parents non expérimentés.
----------

le jour de l'an, à l'age de 3 ans, j'ai failli mourir d'une hémorragie nasale.
jusqu'à mon adolescence, j'ia été très fragile du nez avec des hémorragies + ou - grosses à répétition, meem un leger effleurement me provoquait une inondation de sang.

CE QU'il FAUT FAIRE:
faire pencher la tete en avant et pincer la ou les narines avec un gant froid et mouillé (le passer sous l'eau froide).
asseoir l'enfant. ne pas le faire faire de gestes ni rien: le calme absolu.
dès que le nez a fini de saigner. attendre un peu avant de se relever. un caillot de sang arrive toujours après un saignement donc ne pas s'inquiéter s'il est géné par un tit caillot, un très leger mouchage va l'ejecter.

ne jamais donner d'aspirine (fluidifiant du sang) à un enfant qui est fragile de ce coté là


contrairement aux idées reçues: NE JAMAIS FAIRE PENCHER LA TETE EN ARRIERE quand l'enfant (ou adulte) saigne du nez  (+ info)

1  2  

Laisser un message ou image sur "Épistaxis" (ou accéder au forum):