http://www.lookfordiagnosis.com
English
Spanish
Italian
Portuguese
French
Swedish

Cas Rapportés "Rhumatismes"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/145. L'essence des soins de rheumatologie.

    L'arthrite et le rhumatisme sont plus souvent les conditions individu-rapportées au R-U, calcul des coûts le NHS 1.200 livres de million par année (OPCS 1980). Les infirmières s'occupant des patients présentant ces maladies chroniques doivent considérer les conséquences émotives aussi bien que les manifestations physiques. Cet article identifie les facteurs importants dans le rapport thérapeutique dans le soin de rheumatologie. (+info)

2/145. infection de tuberculose de mycobactérie dans les patients présentant les maladies rhumatismales systémiques. Une cas-série.

    OBJECTIF : Pour décrire les caractéristiques cliniques des patients présentant les maladies et la tuberculose rhumatismales systémiques. Une série rétrospective de cas de 1987 à 1994, tiré d'un hôpital de tertiaire-soin à mexico, a été étudiée. RÉSULTATS : Trente patients étaient inclus (20 femmes, 10 hommes), avec l'âge moyen de 39.8 ans (gamme 14-66), et une durée moyenne de la maladie rhumatismale systémique de 44 mois (1-372). Les maladies rhumatismales ont inclus érythémateux de lupus systémique (SLE) (n = 13), rhumatisme articulaire (7), polymyositis ou dermatomyositis (5), et d'autres maladies (5). Pendant les six mois précédents au diagnostic de la tuberculose, 22 patients avaient reçu des corticostéroïdes, et 13 autres des immunosuppresseurs. La tuberculose de mycobactérie a été isolée dans 18 patients. La tuberculose pulmonaire a été trouvée dans 10 patients, et tuberculose extrapulmonary dans 20, sept de ces derniers avec la maladie miliary. SLE a été vu dans 6 des patients présentant la tuberculose miliary. Les manifestations cliniques étaient : fièvre (67%), perte de poids (67%), diaphoresis (60%), agrandissement de crachat (53%), lymphatique de ganglion de toux et (43%), et dyspnée (33%). Seize patients ont eu un film anormal de coffre. De 18 patients a examiné par PPD RT-2, 8 a eu un > d'induration ; 10 millimètres. Des patients ont été au commencement soignés avec 3 ou 4 drogues d'anti-tuberculose pour 15 jours à 6 mois, suivies de 6 à 10 mois d'isoniazide plus le rifampicin. Trois ont rechuté, et 2 morts de l'échec respiratoire. CONCLUSIONS : Cette série de cas a montré un modèle particulier de la tuberculose dans les patients présentant les maladies rhumatismales systémiques. (+info)

3/145. Myxoma cardiaque dans un enfant de 6 ans--symptômes constitutionnels imitant la maladie rhumatismale et le rôle d'interleukin-6.

    Une y-vieille fille 6 avec le myxoma atrial droit s'est présentée avec des attaques rémittentes de fièvre, des investigations générales d'arthralgie et de laboratoire imitant la maladie rhumatismale ou autoimmune. La concentration en sérum Interleukin-6 (IL-6) a été nettement élevée avant et normale après la résection de tumeur, tandis que les cellules de myxoma ont souillé négativement pour IL-6. IL-6 devrait être considéré un marqueur de myxoma : on assume que la surproduction par des cellules de myxoma et le passage systémique consécutif causent les dispositifs immunologiques. (+info)

4/145. Enthesopathy d'Extraspinal provoqué par thérapie d'isotretinoin.

    OBJECTIF : Pour discuter un cas d'enthesopathy périphérique diffus dans un patient a précédemment traité avec l'isotretinoin à long terme (Accutane) pour l'acné grave. DISPOSITIFS CLINIQUES : Un homme âgé de 47 ans avec l'histoire de 1 mois du cou modéré et l'extrémité supérieure de droite font souffrir, avec le hypoesthesia des deuxièmes et annulaires droits. Des proéminences osseuses palpables autour des joints superficiels multiples ont été notées à l'examen physique, soulevant la question initiale de l'osteochondromatosis. Des pustules actifs multiples d'acné ont été notés. Un aperçu squelettique limité a démontré la formation diffuse et les hyperostoses périphériques d'enthesophyte, ressemblant à ceux du hyperostosis squelettique idiopathique diffus, mais sans accompagner les changements spinaux. Une histoire de thérapie à long terme d'Accutane a été alors obtenue. INTERVENTION ET RÉSULTATS : L'enthesopathy était censé pour représenter une anomalie asymptomatique, de longue date, iatrogenically induite. Aucune thérapie ou suivi spécifique n'a été indiquée. Le patient avait discontinué l'utilisation d'Accutane il y a des années. Les symptômes cervicaux se sont améliorés avec quatre sessions de traction cervicale et de médicaments anti-inflammatoires nonsteroidal, mais les symptômes d'extrémité supérieure étaient réfractaires. CONCLUSION : enthesopathy Accutane-induit devrait être considéré dans les individus avec corréler les dispositifs et l'histoire radiologiques et cliniques de la thérapie acide retinoic pour l'acné. Ceci devrait être un diagnostic par exclusion, après élimination d'autres causes potentielles d'enthesopathy périphérique, en particulier hyperostosis squelettique idiopathique diffus, spondylarthropathy séronégatif, et fluorosis. (+info)

5/145. tumeurs inflammatoires intra-crâniennes : un aperçu de leurs diverses étiologies par la présentation de 5 cas.

    En raison des dispositifs cliniques et neuroradiological semblables, des tumeurs inflammatoires intra-crâniennes (IITs) sont fréquemment mal diagnostiquées comme néoplasmes de cerveau, desquels elles diffèrent notamment en ce qui concerne la thérapie et le pronostic. En cet article, cinq caisses de telles tumeurs sont présentées. Trois des patients avec des tumeurs cérébrales (les affaires 3, 4 et 5) ont présenté une histoire de ' ; pararheumatic' ; syndromes mais aucun diagnostic des immunopathies définis. Sur la base des résultats radiologiques, tous les processus ont été classifiés en tant que néoplasmes véritables de cerveau, mais l'histologie a montré les dispositifs inflammatoires réactifs. Les étiologies possibles de ces ' ; tumors' ; sont discutés sur la base de toutes les données cliniques et histologiques des patients. L'éventail des maladies potentiellement conduisant à la manifestation d'un IIT est passé en revue. En plus, la présentation de l'affaire 5, qui a développé un B-cellule-lymphome fortement malin pendant 6 mois après le déplacement d'un IIT sans aucun signe histologique d'atypia, prouve que ce diagnostic différentiel toujours doit être maintenu dans l'esprit. (+info)

6/145. Un plus grand trochanter enthesopathy : un exemple de " ; enthesopathy" retinoid de programme court ; : un rapport de cas.

    Des changements squelettiques irréversibles ont été décrits dans les patients présentant des désordres dermatologiques soignés avec l'isotretinoin (Accutane), un dérivé synthétique de vitamine a. Bien que des retinoids aient été développés pour éviter la toxicité liée à la vitamine a, les lésions squelettiques et les conséquences rheumatologic sont des risques possibles de traitement d'isotretinoin. Enthesopathy est l'une des conséquences musculo-squelettiques potentielles et est caractérisé par les changements pathologiques et parfois douloureux aux emplacements d'insertion (entheses) des tendons, les ligaments, et les capsules articulaires dans l'os. Nous rapportons un patient qui était secondaire référé à une histoire prolongée de douleur bilatérale de région de hanche. Elle s'est plus tard avérée pour avoir un plus grand enthesopathy trochanteric. Une utilisation passée indiquée détaillée d'histoire patiente d'Accutane pour l'acné cystique. Le cours de traitement suivant, y compris des médicaments, des injections de corticostéroïde, physiothérapie, et des modifications d'activité, est décrit et la littérature convenable est passée en revue. Nous croyons que des patients qui sont isotretinoin prescrit devraient être avertis au sujet de cet état pathologique potentiel au déclenchement du traitement et que les médecins qui soignent des patients avec une histoire d'utilisation d'Accutane devraient être soupçonneux des enthesopathies fondamentaux comme étiologie derrière la douleur d'origine musculo-squelettique. (+info)

7/145. Rhumatisme--nutrition parentérale. Rapport d'un cas.

    Un homme de 26 ans avec la maladie rhumatismale progressive malgré la thérapie conventionnelle avec les drogues antirheumatic et les exercices physiothérapiques. La seule thérapie qui a donné le soulagement provisoire était, selon le patient, " ; periods" de jeûne ;. Il a été traité expérimentalement avec une période de la nutrition intraveineuse complète (" ; rest" total d'entrailles ;) avec certaine amélioration subjective et objective. (+info)

8/145. Raynaud' ; phénomène de s comme manifestation de l'infection du parvovirus B19 : enfermez les rapports et l'examen du parvovirus des syndromes rhumatismaux et vasculitic de B19.

    L'infection avec le parvovirus humain B19 est manifestée comme infectiosum d'érythème, crise non plastique passagère, ou fetalis de hydrops. Les manifestations rhumatismales incluent l'arthropathy et les divers syndromes vasculitic. Raynaud' d'isolement ; le phénomène de s dû au parvovirus B19 n'a été jamais décrit. Nous rendons compte de 2 soeurs précédemment en bonne santé avec le nouveau-début Raynaud' ; phénomène de s accompagné de polyarthralgia généralisé grave. Une pleine manoeuvre était négative, excepté la sérologie pour le parvovirus B19, qui était positif. Tous les symptômes se sont graduellement abaissés dans les 3-5 mois, et aucune répétition n'a été notée pendant les 3 années depuis le début. Nous passons en revue toutes les études dans la littérature de langue anglaise sur le parvovirus des syndromes rhumatismaux et vasculitic de B19-induced. Nous présumons que la pathogénie de Raynaud' ; le phénomène de s dans nos patients a impliqué des dommages endothéliaux immunisé-négociés menant à l'activation et à la vasoconstriction de plaquette. Nous recommandons cela dans les cas de Raynaud' non expliqué ; le phénomène de s, sérologie pour le parvovirus B19 soit inclus dans l'évaluation. (+info)

9/145. prise du fibrinogène 125Iodinated dans la maladie commune inflammatoire comme facteur de complication dans la détection de la thrombose profonde de veine.

    Une prise augmentée de 125I-fibrinogen observé dans l'articulation de genou arthritique d'un patient suspecté de la thrombose profonde de veine a été confirmée dans un certain nombre de patients présentant la maladie commune inflammatoire en l'absence de la thrombose. Tandis que c'est une source potentiellement sérieuse des diagnostics de positif faux, la possibilité existe également que ce phénomène pourrait être employé pour évaluer le degré auquel la maladie active est présente dans les joints des patients souffrant de la maladie inflammatoire. (+info)

10/145. Lymphome malin et symptômes rhumatismaux.

    Un patient a intially pensé pour faire montrer plus tard une maladie de tissu conjonctif, par biopsie pour avoir Hodgkin' ; la maladie de s est décrite. Le progrès de sa maladie suggère qu'elle souffre d'une maladie de tissu conjonctif, aussi, ou probablement de la maladie secondaire de complexe immun. (+info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message ou image sur "Rhumatismes" (ou accéder au forum):



N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.
Dernière mise à jour: Avril 2009
Statistiques