Cas Rapportés "Maladies Des Bovins"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/43. Occurrence de dermatomycosis (teigne tonsurante) due au verrucosum de trichophyton chez des veaux de laiterie et à sa diffusion des préposés animaux.

    Le dermatomycosis persistant (teigne tonsurante) provoqué par verrucosum de trichophyton a affecté 20 veaux de laiterie âgés entre 3 mois et 1 an et logés ensemble. L'infection s'est également écartée à 2 préposés animaux travaillant parmi les veaux. Les lésions cliniques principales observées sur les veaux affectés étaient alopécie étendue et/ou corrections chauves épaisses entourées de peau affectant la tête, cou, flancs et membres. Les lésions observées ont persisté pour plus de 17 semaines et la plupart des veaux n'ont pas réagi au traitement topique avec de diverses drogues antifongiques au cours de la période prévue de 9 semaines. Deux préposés animaux ont développé les lésions de peau qui étaient entourées et irritant et il y avait bonne réponse au traitement suivant l'application de l'onguent antifongique de peau. Bien que la teigne tonsurante chez des animaux de laiterie au kenya n'ait pas été précédemment associée à la diffusion aux humains, le potentiel est évident de ce rapport. ( info)

2/43. Les salmonelles donnent l'infection dans 2 troupeaux de vaches laitières.

    Les salmonelles donnent l'infection ont été étudiées dans 2 troupeaux de vaches laitières adjacents en raison de l'impact de la contamination de lait sur la santé publique. Par le passé le statut de l'infection dans un troupeau a été établi par des analyses fécales, essai fécal consécutif, en même temps que des mesures préventives, a semblé être les outils conformés et rentables pour le contrôle de la salmonellose dans des troupeaux de vaches laitières. ( info)

3/43. Surveillance de rage aux Etats-Unis pendant 2000.

    Pendant 2000, 49 états, le District de Columbia, Et le Porto Rico ont rapporté 7.364 cas de rage chez les animaux non-humains et 5 cas dans les êtres humains au centres pour le contrôle et la prévention des maladies, une augmentation de 4.3% de 7.067 cas chez les animaux non-humains ont rapporté en 1999. Quatre-vingt-treize pour cent (6.855 cas) étaient chez les animaux sauvages, tandis que 6.9% (509 cas) étaient dans les espèces domestiques (wth comparé 91.5% chez les animaux sauvages et 8.5% dans des espèces domestiques en 1999). Comparé aux cas a rapporté en 1999, le nombre de cas rapportés dans 2000 accru parmi des battes, des chiens, des renards, des mouffettes, et des moutons/chèvres et diminué parmi des chats, des bétail, des chevaux/mules, des ratons laveurs, et des porcs. Les contributions relatives des groupes principaux d'animaux étaient comme suit : ratons laveurs (37.7% ; 2.778 cas), mouffettes (30.2% ; 2.223), battes (16.8% ; 1.240), renards (6.2% ; 453), chats (3.4% ; 249), chiens (1.6% ; 114), et bétail (1.1% ; 83). Dizaines des 19 états où la variante raton laveur-associée du virus de rage a été des augmentations rapportées enzootiques des nombres de cas de la rage pendant 2000. Parmi ces déclarer qui se sont engagés dans les programmes de contrôle étendus de rage de faune, aucuns cas de la rage liés à l'épizootique de la rage dans les ratons laveurs (ou dans toutes autres espèces terrestres) ont été rapportés en ohio, comparé à 6 cas rapportés en 1999. Cas de rage lié au chien/au coyote que la variante (comparée à 10 cas en 1999, y compris 5 chez les chiens) ont été rapportées dans le texas, et des cas ne s'est pas associé à la variante de renard gris du virus diminuée (58 cas en 2000, y compris 38 parmi des renards). Les rapports des mouffettes rabiques ont dépassé ceux des ratons laveurs rabiques dans le massachusetts et du Île de Rhode, états avec la rage enzootique de raton laveur, pendant la quatrième année consécutive. Nationalement, le nombre de cas de rage dans les mouffettes a augmenté de 7.1% de cela rapporté en 1999. La plus grande augmentation numérique des mouffettes rabiques (550 cas en 2000, comparé à 192 de 1999) a été rapportée du texas. Le nombre de cas de la rage a rapporté dans les battes (1.240) pendant le 2000 a augmenté 25.4% au-dessus du nombre rapporté pendant 1999 (989) et a représenté la plus grande contribution (16.8% de tout le nombre d'animaux rabiques) jamais enregistrée pour ce groupe de mammifères. Les cas de la rage ont rapporté dans les bétail (83) et les chats (249) ont diminué de 38.5% et de 10.4%, respectivement, tandis que les cas chez les chiens (114) ont augmenté de 2.7% au-dessus de ceux rapportés en 1999. Les cas rapportés de la rage parmi des chevaux et des mules ont diminué 20% de 65 cas en 1999 à 52 cas en 2000. Quatre cas de rage de façon indigène acquis ont rapporté dans les êtres humains ont été provoqués par des variantes du virus de rage lié aux battes. Un cas de rage humaine a acquis en dehors des Etats-Unis qui ont résulté d'une morsure de chien ont été provoqués par la variante canine du virus de rage. ( info)

4/43. Traditions, anthrax, et enfants.

    L'anthrax est sporadiquement vu en Turquie, particulièrement parmi les personnes qui de phase dans des secteurs ruraux et qui contactent des animaux. Deux enfants de mêmes parents avec l'anthrax cutané sont décrits dans ce rapport. Une semaine avant leur admission à l'hôpital, cow' souillé ; le sang de s a été enduit sur leurs fronts en tant qu'élément d'un rituel traditionnel. Les deux enfants ont été avec succès traités avec de la pénicilline cristalline. Dans les pays en voie de développement, les traditions telles que l'enduit de sang peuvent être un facteur important dans la transmission de l'anthrax aux enfants. ( info)

5/43. Évidence pour un rapport entre le type d'Ehlers-Danlos VII C chez l'homme et des dermatosparaxis bovins.

    Le type VII de syndrome d'ehlers-danlos (ED) est caractérisé par l'accumulation des précurseurs de collagène dans les tissus conjonctifs. ED VII A et B sont provoqués par des mutations dans les gènes du collagène I de l'alpha 1 et de l'alpha 2 qui ont comme conséquence la rupture de l'emplacement de fendage de la N-protéinase du procollagen I. On a présumé l'existence d'ED VII C chez l'homme sur la base d'un désordre dans les bétail et les moutons liés à l'absence de l'enzyme. Nous présentons maintenant l'évidence pour l'existence de cette maladie chez l'homme, caractérisée par la fragilité de peau, les polymères changés vus en tant qu'images hiéroglyphiques avec la microscopie électronique, accumulation du type I de collagène du p-N-alpha 1 et du p-N-alpha 2 en le derme et l'absence du traitement des polypeptides de p-N-I dans des cultures de fibroblaste. ( info)

6/43. infection humaine par hepatica de fasciola au venezuela : rapport d'un cas gériatrique.

    Un nouveau cas de l'infection humaine dû au hepatica de fasciola est rapporté dans la littérature parasitologique vénézuélienne. Le patient est un asymptomatique femelle de 81 ans, avec une éosinophilie de 21% et le taux de critrosedimentation de 26 mm/h et a été trouvé pendant un contrôle courant vers le haut. Ces valeurs étaient normales à l'heure du traitement (4 mois plus tard), de même que plusieurs essais de fonction hépatique, de chimie de sang et de valeurs hématologiques de sang périphérique. Le nombre d'oeufs du parasite étaient entre 90 et 130/g des facees. Le patient a été avec succès soigné avec la formulation humaine du trielabendazole à 2 doses simples de 10 mg/kg, chacun séparé par 24 H. Les mêmes essais en laboratoire mentionnés ci-dessus n'ont pas montré des modifications, excepté une légère augmentation des comptes de cosinophil à 2 et 11 jours et taux d'erythrosedimentation à 11 jours d'après traitement. Les observations de Coproparasitological effectuées à 12, 18, 60 et 120 jours d'après traitement étaient négatives. Aucun symptôme clinique n'a été enregistré jusqu'à pendant 2 mois après traitement. Le patient a acquis le plus probablement l'infection à la maison par l'ingestion de la laitue disponible dans le commerce d'un secteur endémique de fascioliasis bovin, très éloigné de la maison, et entre 4 et 7 mois de précédent au traitement. Nous soulignons la nécessité d'étudier les infections de hepatica de F. qui il négligé, probablement en raison de la connaissance limitée par des professionnels de la santé, du manque de symptômes spécifiques et de l'absence des procédures de diagnostic plus sensibles. ( info)

7/43. Manifestation familiale d'anthrax agricole dans une région de l'Italie nordique.

    On rapporte trois cas d'anthrax cutané qui se sont produits dans une famille agricole en Italie nordique. Les études épidémiologiques ont indiqué le contact avec une vache infectée (la livraison d'un foetus et d'un abattage morts-nés). La vache a été abattue peu après la livraison ; les cultures des spécimens de carcasse ont rapporté la croissance du bacillus anthracis. L'origine de l'infection animale n'a pas été connue. Des échantillons de sérum ont été obtenus à partir de chacun des 11 membres du groupe de famille et aléatoirement à partir de 10 des 75 vaches à la ferme, qui a semblé être dans la bonne santé. Les essais pour des anticorps contre l'antigène protecteur et le facteur mortel utilisant l'EIE et des techniques occidentales de tache étaient positifs dans trois sujets (en sérums appareillés) avec l'anthrax cutané et dans un sujet que ni n'avait eu le contact direct avec la vache infectée ni avait montré n'importe quel signe d'anthrax. ( info)

8/43. transmission Animal-à-humaine de variante de salmonella typhimurium DT104A.

    Typhimurium serovar d'enterica de salmonelles a été isolé dans un porc, un veau, et un enfant à une ferme aux Pays Bas. Les isolats étaient indistinguibles par phenotyping et genotyping des méthodes, qui suggère l'animal-à-animal de nonfoodborne et la transmission animal-à-humaine. Les personnes en contact étroit avec des animaux de ferme devraient se rendre compte de ce risque. ( info)

9/43. Surveillance de rage aux Etats-Unis pendant 1990.

    En 1990, les Etats-Unis et ses territoires ont rapporté 4.881 cas de rage chez les animaux aux centres pour le contrôle des maladies, une augmentation 1.5% de 1989. De ces derniers, 553 étaient les animaux domestiques, 4.327 étaient les animaux sauvages, et on était un être humain. La Pennsylvanie a rapporté le nombre le plus élevé (611) de cas de rage chez les animaux en 1990. Pour la première fois puisque la surveillance de la rage chez les animaux sauvages a été commencée dans les années 50, le nombre de cas de la rage dans les ratons laveurs a dépassé cela dans les mouffettes. En particulier de grandes augmentations des cas de la rage chez les animaux sauvages et domestiques ont été rapportées new jersey (469 cas en 1990 ont rivalisé avec 50 cas en 1989, une augmentation de 838% de 1989) et à new york (242 cas en 1990 comparé à 54 cas en 1989, une augmentation de 348%). Les 1.821 cas de la rage dans les ratons laveurs ont représenté une augmentation 17.9% au-dessus de ceux rapportés en 1989 et 24.5% au-dessus de ceux en 1988. Cette augmentation était en grande partie attribuable au nombre plus grand de ratons laveurs rabiques le new jersey et à new york. D'autres déclarer qui ont rapporté un plus grand nombre de rage enferme chez les animaux en les 1990 utah inclus (77.8%), la Louisiane (64.7%), le Dakota du Nord (60.3%), l'arizona (28.6%), l'oklahoma (27.5%), le delaware (22.2%), et le maryland (20.6%). Trente états ont rapporté une diminution du nombre de cas de la rage chez les animaux. ( info)

10/43. anthrax dans le village de Wabessa dans la zone de Dessie Zuria de l'Ethiopie.

    En 2002 une recherche sur la mort subite dans une chèvre dans le village de Wabessa dans la zone de Dessie Zuria de l'Ethiopie a été entreprise utilisant le sang frais apporté au laboratoire vétérinaire régional de Kombolcha. L'échantillon a été examiné utilisant des techniques bactériologiques standard et des essais animaux de pathogénicité ont été également réalisés. La recherche de laboratoire a indiqué le bacillus anthracis comme cause de la mort subite. L'information a recueilli des actionnaires dans le même village a indiqué d'autres cas et décès récents semblables, chez les animaux et les humains, avec des fermiers décrivant clairement les signes et les résultats cliniques d'autopsie de l'anthrax. La maladie se produit annuellement dans ce secteur en mai et juin, et dans les taux 2002 de mortalité de manifestation de 7.7%, 32.7% et 47.1% ont été observés dans les bétail, chèvres et ânes, respectivement. Cette étude indique que la communauté de ce village particulier ni ne sait de, ni pratique, des méthodes conventionnelles l'unes des pour la commande d'anthrax. La forme cutanée de la maladie chez l'homme et la contamination de l'environnement liée à la pratique d'ouvrir des cadavres sont brièvement décrites et les résultats sont discutés concernant l'épidémiologie de l'anthrax en Ethiopie et ailleurs. Des stratégies de commande sont également recommandées. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Maladies Des Bovins'



N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.

Dernière mise à jour: Septembre 2014