http://www.lookfordiagnosis.com
English
Spanish
Italian
Portuguese
French
Swedish

Cas Rapportés "Hémorragie Cérébrale"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1231/2680. Hémorragie intra-crânienne spontanée dans le purpura thrombocytopenic immunisé.

    L'hémorragie intra-crânienne spontanée (ICH) est une complication rare mais dévastatrice dans les patients avec le purpura thrombocytopenic immunisé chronique (itp). Nous rapportons quatre patients avec itp chronique insensible au traitement stéroïde qui a développé ICH. Un patient a eu érythémateux de lupus systémique ; dans un autre patient, l'ICH a provenu d'une malformation artérioveineuse. Les stéroïdes de dose élevée, les concentrés de plaquette, le splenectomy de secours, et l'évacuation suivante du hématome intra-crânien au besoin, peuvent mener à des résultats raisonnables d'ICH dans les patients avec itp chronique. (+info)

1232/2680. amnésie suivant l'hémorragie thalamic. Un autre syndrome de course.

    Les manifestations cliniques de l'hémorragie thalamic comportent fréquemment le hemiparesis, le hemianesthesia, et les anomalies oculomotrices. Depuis l'arrivée de la tomographie calculée, un syndrome amnestique suivant l'hémorragie thalamic a été identifié, mais les structures thalamic impliquées et le mécanisme de l'amnésie sont demeurés incertains. Nous rapportons un patient présentant le dysfonctionnement soudain de mémoire après hémorragie dans le noyau antérieur du thalamus gauche qui a été montré neuropathologically pour perturber le fasciculus mamillothalamic, un des composants principaux du système limbic. On le considère que le syndrome amnestique suivant l'hémorragie thalamic (de noyau antérieur) est dû à l'interruption du fasciculus mamillothalamic. (+info)

1233/2680. Syndromes Lacunar dus à l'infarctus et à l'hémorragie de tronc cérébral.

    Neuf patients présentant l'infarctus de tronc cérébral et deux avec l'hémorragie de tronc cérébral se sont présentés avec la course pure de moteur, la paralysie faciale supranuclear pure, la course sensorimotrice ou le hemiparesis ataxique. En dépit de la similitude clinique avec les lacunes hémisphériques, les infarctus de tronc cérébral causant des syndromes lacunar ont probablement une plus grande tendance de progresser. De petites hémorragies de tronc cérébral devraient également être considérées comme cause des syndromes lacunar et la difficulté en les différenciant de petits infarctus sans CT est soulignée. (+info)

1234/2680. Paramnesia réduplicatif : mécanismes anatomiques et neuropsychologiques possibles.

    Un patient est rapporté qui a présenté avec le paramnesia réduplicatif suivant une lésion vasculaire dans la bonne région frontale. L'examen neuropsychologique a indiqué l'affaiblissement significatif de mémoire, perservation sur une tâche de résolution des problèmes et a marqué l'inattention gauche-dégrossie. Le rétablissement de l'épisode paramnesic a été accompagné de la résolution sélective des déficits cognitifs originaux. On lui suggère que la bonne pathologie frontale focale puisse représenter un état suffisant pour l'occurrence du paramnesia réduplicatif, et que les mécanismes fondamentaux peuvent dépendre d'une combinaison et d'une sévérité particulières des déficits de mémoire, visuospatial et conceptuels. (+info)

1235/2680. Nécessité pour que la surveillance d'ICP complète le GCS dans des cas de trauma principal.

    La nécessité pour la surveillance d'ICP ainsi que des résultats de GCS pour détecter la détérioration dans des cas de trauma principal et pour déterminer le traitement exigé a été étudiée. Il y avait 18 sujets (14 mâles, 4 femelles) 11 61 âgés. Des cas des dommages primaires de tige de cerveau ont été exclus. Huit cas ont eu le GCS de 6-10, et 10 points de cas de 11-15. CTs initial de ces cas a indiqué les conditions suivantes : hématome extradural aigu mince (A-EDH), hématome sous-dural aigu mince (A-SDH), contusion de cerveau, et hématome intracérébral simple ou multiple (ICH). Cependant, était dans aucun cas n'importe quel effet de masse clairement montré. La décompression médicale (hyperventilation osmotherapy, de barbiturate, stéroïde et mécanique) a été effectuée avec la surveillance simultanée d'ICP. Basé sur nos cas qui ont montré une vingtaine de GCS de 10 ou moins, la surveillance d'ICP devrait accompagner la décompression médicale. Là où l'ICP ne peut pas être maintenu en-dessous de 20 millimètres hectogramme, il y a un à haut risque (environ 60%) de l'agrandissement de hématome, du hématome retardé, ou de l'oedème croissant de cerveau. La surveillance d'ICP dans ces cas devrait être maintenue pour au moins une semaine. La décompression chirurgicale opportune est nécessaire quand l'ICP reste au-dessus de 20 millimètres hectogramme, les points de GCS se laisse tomber ci-dessous 10, et le balayage de CT de répétition indique le progrès de l'effet de masse. (+info)

1236/2680. Hémorragie postérieure de tombe dans le nouveau-né--diagnostic et gestion.

    Deux cas d'hémorragie postérieure de tombe dans des nouveaux-nés de full-term sont présentés. En raison des balayages tomographiques des interprétations fausses d'ordinateur échographique possible (CT) sont préconisés pour un diagnostic fiable. Concernant la gestion de l'hémorragie primaire aussi bien que le hydrocephalus posthemorrhagic une approche conservatrice est recommandée. (+info)

1237/2680. Le traitement de la thrombose sagittale de sinus s'est associé à l'hémorragie cérébrale et à l'hypertension intra-crânienne.

    Deux cas d'occlusion sagittale complète de sinus avec des hémorragies de cerveau multiples, la pression intra-crânienne élevée, et la coagulation intravasculaire disséminée sont décrits. Ces patients ont été avec succès parvenus utilisant le coma pentobarbital-induit pour améliorer l'altitude intra-crânienne de pression. Cette thérapie a été combinée avec la surveillance de la pression intra-crânienne et le drainage intermittent du fluide céphalo-rachidien de commander plus loin des altitudes intra-crâniennes de pression. Thrombus et resolved coagulopathy avec du pentobarbital seul dans un patient et après pentobarbital plus la thérapie d'héparine dans le deuxième patient. On lui suggère que les cas de la thrombose sagittale distale grave de sinus avec l'hémorragie de cerveau et l'hypertension intra-crânienne puissent tirer bénéfice du coma combiné de pentobarbital et du drainage intraventriculaire. Ceci tient compte de la stabilisation des tendances de saignement avant d'instituer la thérapie d'héparine si nécessaire. La gestion de la thrombose sagittale de sinus avec des barbiturates ou le drainage ventriculaire mieux est exécutée dans un environnement d'unité de soins intensifs avec le contrôle continu de la pression intra-crânienne et de l'appui électrophysiologique et neuroradiologic substantiel. (+info)

1238/2680. Hémorragie hypertendue thalamic gauche présentant en tant qu'amnésie globale passagère.

    On décrit un cas qui a présenté comme l'amnésie globale passagère (TGA) due à un hématome hypertendu intracérébral en critique placé dans la région thalamic gauche, avec des décharges épileptiques résultant du même secteur. On lui propose que les hématomes intracérébraux puissent de temps en temps présenter comme syndrome neurologique médicalement bien défini. Le déficit n'est pas dans ces cas-ci probablement dû aux dommages de tissu directs fondamentaux mais secondaire à la pression indirecte ou aux insultes ischémiques. (+info)

1239/2680. Paralysie d'isolement de nerf de tronc cérébral troisième.

    L'hémorragie de Midbrain d'une anomalie vasculaire présumée a causé une troisième paralysie grave de nerf sans d'autres moteur oculaire ou signes neurologiques ou symptômes. (+info)

1240/2680. M. formation image comme facteur prédictif d'hémorragie cérébrale posttraumatic retardée.

    L'occurrence de l'hémorragie intracérébrale traumatique retardée ou des hématomes a été prévue dans quatre patients par formation image de résonance magnétique de T2-weighted (M.). À partir de juin 1986, jusqu'à à février 1987, 42 patients présentant la blessure à la tête ont été admis au service neurochirurgical du Hôpital Général de Seirei Mikatabara. On a suspecté la contusion cérébrale dans six de ces patients. Bien que les balayages initiaux de la tomographie par ordinateur (CT) n'aient montré aucune lésion parenchymale cérébrale, les symptômes initiaux étaient plus sérieux que la force ont été prévues des résultats initiaux de CT et/ou parce que leurs balayages initiaux de CT ont montré l'hémorragie extracerebral intra-crânienne. Dans chacun des six, les balayages initiaux de CT ont été obtenus dans un délai de 2 heures après les dommages et ont été suivis de M. formation image. Dans quatre patients, M. images de T2-weighted a indiqué des secteurs de l'intensité accrue de signal dans le parenchyme cérébral, où des changements hémorragiques ont été plus tard démontrés par des balayages de follow-up CT. Dans les autres deux, M. images de T2-weighted a montré que lésion parenchymale et balayage suivant de CT n'a pas confirmé l'absence du changement hémorragique ; ces deux patients ont été déchargés de l'hôpital sans déficits neurologiques. On le conclut que M. formation image est utile en prévoyant des hémorragies retardées. (+info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)<- Précédent || Suivant ->


Laisser un message ou image sur "Hémorragie Cérébrale" (ou accéder au forum):



N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.
Dernière mise à jour: Avril 2009
Statistiques