Cas Rapportés "Adénocarcinome Sébacé"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/72. Une caisse d'épithélium sebaceous multiple : analyse d'instabilité de microsatellite.

    La tumeur de glande Sebaceous est une maladie rare qui est un signe de syndrome de Muir-Torre, d'un genodermatosis autosomal et principalement hérité caractérisé par la présence au moins d'une tumeur de glande sebaceous et une malignité au minimum interne. Les études récentes ont indiqué que la réparation défectueuse de disparité d'adn se produit dans le syndrome de Muir-Torre. Les lésions cutanées peuvent se produire avant le diagnostic du cancer interne. Nous décrivons un patient masculin de 64 ans avec les épithéliums sebaceous multiples sans la malignité interne évidente. On a observé l'instabilité de Microsatellite, déterminée en examinant des répétitions du dinucléotide CA aux lieux de microsatellite, en adn d'un épithélium sebaceous mais pas les deux des autres épithéliums sebaceous ou d'un épithélium de cellules basiques avec la différentiation sebaceous, suggérant que cette condition soit peu susceptible d'être due à la germe-ligne mutation des gènes de réparation de disparité. ( info)

2/72. carcinome Sebaceous présentant comme conjonctivite papillaire unilatérale.

    BUT : Pour décrire une présentation précédemment non rapportée du carcinome sebaceous, une tumeur agressive qui présente souvent insidieusement avec des symptômes minimaux et des signes non spécifiques. MÉTHODES : Nous rapportons un homme de 71 ans qui s'est présenté avec l'irritation oculaire unilatérale et les changements ipsilateral, idiopathiques, papillaires de la conjonctive palpébrale supérieure. Le patient a subi la biopsie d'incisional de la conjonctive palpébrale suivie de l'excision de plein-épaisseur de la paupière impliquée. RÉSULTAT : L'examen histopathologique a établi le diagnostic du carcinome sebaceous. CONCLUSION : Les changements asymétriques et papillaires non expliqués de la conjonctive palpébrale devraient réveiller le soupçon du carcinome sebaceous. ( info)

3/72. Néoplasie extérieure oculaire déguisant en tant que blépharo-conjonctivite chronique.

    BUT : Pour présenter les caractéristiques et les difficultés cliniques dans le diagnostic de diverses malignités extérieures oculaires imitant des dispositifs de la blépharo-conjonctivite chronique et récapituler l'approche et le pronostic thérapeutiques courants des patients. MÉTHODES : Six patients présentant les signes lentement en évolution de l'inflammation persistante ont subi une biopsie conjonctivale après un cours prolongé de traitement médical. Les rapports médicaux des patients ont été examinés. RÉSULTATS : L'examen histopathologique des spécimens de biopsie a indiqué la néoplasie squamous intraépithéliale (un patient), le carcinome de cellules squamous invahissant (un patient), le carcinome sebaceous (deux patients), et le lymphome conjonctival (deux patients). CONCLUSION : Bien que rare, les malignités extérieures oculaires peuvent impliquer la conjonctive diffusément et présenter en tant que conjonctivite chronique. Un index élevé de soupçon et un premier examen histopathologique sont essentiels pour ne pas retarder le diagnostic. ( info)

4/72. dispositifs cytologiques du carcinome sebaceous métastatique : rapport de deux cas avec la comparaison à trois cas de carcinome de cellules basiques.

    Les résultats cytologiques de deux cas de carcinome sebaceous métastatique sont décrits et comparés à trois cas de carcinome localement récurrent de cellules basiques. Les résultats morphologiques pour le carcinome sebaceous dans la biopsie d'aspiration de fin-aiguille (FNAB) enduit les faisceaux cellulaires et lâchement cohésifs inclus de cellules de la nécrose centrale, la formation squamous de perle, et les débris adjacents de kératine. Les cellules de tumeur ont eu des quantités modérées de cytoplasme vacuolated, rondes aux noyaux vésiculaires ovales avec la chromatine groupée en masse compacte, les nucleoli, un certain chevauchement nucléaire, et les nombreuses figures mitotic. Une conclusion intéressante était la présence de nombreuses cellules géantes multinucleated, répondant probablement au matériel extravasated de lipide ou de kératine. En revanche, les souillures de FNAB du carcinome de cellules basiques étaient typiquement moins cellulaires, avec plus étroitement les faisceaux cohésifs et plus petits des cellules basaloid hyperchromatic uniformes avec haut nucléaire aux rapports cytoplasmiques, et une jante étroite de cytoplasme sans vacuolization. Les dispositifs morphologiques du carcinome sebaceous dans des souillures de FNAB semblent être distincts de ceux du carcinome de cellules basiques. FNAB peut être une technique diagnostique préopératoire utile pour distinguer ces deux malignités cutanées. ( info)

5/72. carcinome sebaceous rapidement de envahissement du canal auditif externe.

    Un cas très rare d'un carcinome sebaceous du canal auditif externe avec la différentiation de cellules basiques est présenté. Moins de 400 cas affectant n'importe quelle partie du corps ont été jusqu'ici rapportés et de celui seulement sept cas ont été connus pour impliquer le canal auditif externe. Les dispositifs, la pathologie et le traitement cliniques sont décrits et la littérature appropriée a été passée en revue. ( info)

6/72. carcinome Sebaceous du sein.

    Nous rendons compte d'une variante distinctive rare d'infiltrer le carcinome ductal caractérisé par différentiation sebaceous des cellules de tumeur. Le néoplasme a été identifié dans un spécimen de lumpectomy d'une femme de 45 ans avec la maladie métastatique étendue. En plus des composants ductal in situ et invahissants conventionnels, approximativement la moitié des cellules de tumeur a montré un phénotype ressemblant à des tumeurs de l'annexe sebaceous de peau avec le cytoplasme grossièrement vacuolated et a périphériquement déplacé des noyaux. La partie sebaceous était également présente dans les dépôts métastatiques éloignés. Il n'y avait aucune évidence de production de mucine par des cellules de tumeur. Ultrastructuralement, les vacuoles attachées vide-apparaissantes de non-membrane ont certifié au cells' sebaceous ; contenu de lipide. L'immunoprofile de la lésion a inclus la positivité pour le cytokeratin et l'antigène épithélial de membrane. Vimentin, protéine S100 et antigène carcinoembryonic n'ont pas été exprimés. La plupart des noyaux de cellules de tumeur ont réagi avec des anticorps aux récepteurs d'oestrogène et de progestérone mais n'ont pas montré l'overexpression de la protéine de HER2/neu. L'index MIB-1 de étiquetage a fait la moyenne de 16%. En désaccord avec des carcinomes sebaceous de sein sur le disque, le cas actuel est notable pour son cours clinique prolongé. ( info)

7/72. carcinome Sebaceous de cellules de la paupière et du virus d'immunodéficience.

    BUT : Les patients atteints du virus d'immunodéficience (HIV) sont au risque accru pour développer les malignités, qui sont acquises à un plus jeune âge et sont plus agressives. Le carcinome Sebaceous de cellules est une tumeur rare de paupière se produisant typiquement dans la septième décennie de la vie. Nous rapportons deux cas de carcinome sebaceous de cellules dans de jeunes patients HIV-infectés. MÉTHODES : Série de cas et examen de la littérature. Nous décrivons deux patients HIV-infectés présentant le carcinome sebaceous de cellules de la paupière et de la caroncule. La première patiente était une femme de 36 ans avec une histoire de neuf mois de massachusetts inférieur droit de agrandissement de paupière. Le deuxième patient était un homme de 34 ans avec une histoire de six mois de bons RÉSULTATS caruncular de agrandissement de massachusetts : La biopsie a montré que les deux masses étaient carcinome sebaceous de cellules. Le premier patient a subi Mohs' ; l'excision micrographique de la lésion a suivi de la reconstruction du défaut de paupière de plein-épaisseur avec une combinaison des ailerons tarsoconjunctival et myocutaneous d'avancement. Le deuxième patient a subi l'exenteration en raison de la participation orbitale. CONCLUSION : Le carcinome Sebaceous de cellules devrait être considéré pour n'importe quelle lésion soupçonneuse de paupière dans de jeunes patients HIV-infectés. ( info)

8/72. Thérapie radiologique pour la commande locale du carcinome sebaceous de cellules de paupière : rapport de deux cas et examen de la littérature.

    BUT : En raison des rapports précédents du plus grand taux de répétition et de mortalité après thérapie radiologique, le carcinome sebaceous de cellules de paupière a été considéré radioresistant. Des rapports récents du succès avec la thérapie radiologique primaire ont été attribués aux avancements en technologie et technique de irradiation. Deux cas de carcinome sebaceous de cellules de paupière ont avec succès traité avec la thérapie radiologique sont rapportés. Les techniques utilisées sont comparées aux techniques décrites dans des rapports précédents, et des facteurs favorisant le traitement réussi sont réévalués. MÉTHODES : Série de cas et examen de la littérature. Deux cas de carcinome sebaceous de cellules de paupière qui ont subi la thérapie radiologique sont décrits. Les deux patients ont été offerts, mais excision refusée et chirurgicale. Un 69 reçus patients GY ont combiné l'irradiation superficielle et de megavoltage de rayon X à la paupière inférieure gauche. Le deuxième patient a reçu l'irradiation de faisceau d'électrons de megavoltage de 59 GY à la paupière supérieure droite. Un examen de la littérature a été exécuté, et Fisher' ; l'analyse exacte d'essai de s a été employée pour comparer les résultats de tous les cas rapportés traités avec le < ; ou =55 GY avec ceux a traité avec le > ; 55 GY. RÉSULTATS : Dans les deux cas, la tumeur a répondu à la thérapie radiologique. Un patient est mort pendant 39 mois après traitement, d'infarctus du myocarde. Le deuxième patient est sans évidence clinique de répétition de tumeur de 46 mois après traitement. Fisher' ; l'essai exact de s a montré un avantage aux patients soignés avec le > ; rayonnement de 55 GY (p = 0.05). CONCLUSION : La thérapie radiologique avec un système de livraison approprié est efficace comme traitement curatif pour le carcinome sebaceous de cellules de paupière quand > ; 55 GY de la dose de rayonnement est livrés. Il devrait considérer pour des patients cherchant une alternative à l'excision chirurgicale. ( info)

9/72. carcinome Sebaceous surgissant sur le keratosis actinique.

    Nous rapportons deux cas de carcinome sebaceous se présentant sur le keratosis actinique. Le premier patient, une femelle de 75 ans, a eu un granulome pyogenicum-comme la tumeur sur son temple gauche, et le deuxième patient, une femelle de 81 ans, a développé une tumeur avec l'érythème sur sa joue gauche. Dans les deux cas, l'examen histopathologique a indiqué des résultats typiques du carcinome sebaceous au centre des tumeurs, et dans la périphérie, l'elastosis actinique et la prolifération intraepidermal des cellules atypiques de squamoid sans vacuolation ont été observés. Les examens d'Immunohistochemical utilisant six anticorps ont également indiqué que les cellules néo-plastiques des deux cas ont démontré la différentiation sebaceous. Ces cas suggèrent que le carcinome sebaceous extraocular puisse résulter du keratosis actinique. ( info)

10/72. carcinome Sebaceous avec la différentiation apocrine.

    Un mâle de 54 ans a eu une nodule en forme de dôme et peau-colorée sur son nez. Histopathologically, nous avons diagnostiqué ce néoplasme comme carcinome sebaceous de qualité inférieure plutôt qu'un sebaceoma basé sur le rapport optique et la cytologie de balayage. Ce carcinome sebaceous de qualité inférieure a été associé aux structures glandulaires. Nous avons considéré les structures glandulaires comme ceux de la différentiation glandulaire apocrine basée sur 1) les dispositifs histopathologiques des structures glandulaires constituées par les cellules luminal colomnaires avec l'évidence de la sécrétion de décapitation ; 2) l'expression du cytokeratin (CK) 19, CK8, CK8/18, et CK7 dans les cellules luminal ; 3) la réaction positive de l'antigène carcinoembryonic et de l'antigène épithélial de membrane sur la surface luminal et dans le cytoplasme des cellules luminal ; et 4) l'origine embryologique commune de l'unité folliculosebaceous-apocrine. Nous avons trouvé l'expression CK15 en cellules indifférenciées dans les manteaux des follicules de cheveux normales, proposant que les cellules de tige sebaceous pourraient exister dans les manteaux pendant que les cellules de tige folliculaires existent dans des secteurs de bombement. Les cellules de tige de Pluripotent dans l'unité folliculosebaceous-apocrine peuvent provoquer les cellules de tige folliculaires, les cellules de tige sebaceous, et les cellules de tige apocrine. Notre patient' ; le néoplasme de s a montré la différentiation glandulaire apocrine et la positivité immunohistochemical partielle pour CK15 dans les agrégations néo-plastiques. Nous croyons ce néoplasme provenu des cellules de tige pluripotent destinées pour devenir les cellules de tige sebaceous ou des cellules de tige sebaceous, qui ont également la capacité de différencier dans les glandes apocrine. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Adénocarcinome Sébacé'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.