404Cas Rapportés • Acrodynie; acrodynie infantile; maladie de feer; maladie de selter-swift-feer; maladie de swift; maladie de swift-feer; polynevrite pellagroide de selter

Cas Rapportés "Acrodynie"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/39. Un cas pédiatrique du pigeon breeder' ; la maladie de s en Nouvelle-Écosse.

    Pigeon breeder' ; la maladie de s a été rapportée sporadiquement dans la population pédiatrique depuis qu'elle a été décrite la première fois chez les enfants en 1967. En raison de son occurrence peu fréquente chez les enfants, un à niveau élevé du soupçon est souvent exigé avant qu'un diagnostic soit fait. Un cas du pigeon breeder' ; la maladie de s dans un enfant en Nouvelle-Écosse, où la maladie est pratiquement invisible ou au moins non reconnue, est décrite. Le besoin d'identification prompte de la condition est primordial parce que ses complications peuvent être irréversibles. (+info)

2/39. Oiseau - fanciers ' ; poumon : un rapport de cas.

    Le cours clinique d'un cas d'oiseau - fanciers ' ; le poumon est décrit avec les considérations qui sont importantes dans la gestion de cette forme de pneumonite d'hypersensibilité. Des paramètres diagnostiques, les considérations thérapeutiques, et les problèmes environnementaux sont discutés dans le cadre de la littérature courante. (+info)

3/39. ARD après la double pneumonite extrinsèque d'hypersensibilité d'exposition.

    La pneumonite d'hypersensibilité ou l'alvéolite allergique extrinsèque est une affection pulmonaire due à l'activation de T cell et de macrophage des lésions avec d'IgA, d'IgG ou d'IgE d'immunocomplex tissu suivant l'exposition extrinsèque aux agents organiques ou inorganiques. Nous rapportons un cas de la pneumonite d'hypersensibilité (protéine de pigeon sensibilisée) avec une deuxième exposition nosocomial aux protéines de fumigatus d'aspergille d'un humidificateur souillé de l'eau de l'oxygène : la deuxième exposition extrinsèque a induit l'échec respiratoire aigu significatif avec des ARD. Une exigence préexistante de syndrome de COPD a prolongé la thérapie d'oxygène (7 jours) a impliqué l'affection pulmonaire du diagnostic et de la thérapie cliniques retardés. L'analyse microbiologique et mycologique des humidificateurs de l'eau de l'oxygène devrait être considérée, particulièrement pour des patients de pneumonite d'hypersensibilité, quand un nouvel affaiblissement clinique inexplicable se produit. (+info)

4/39. Changements séquentiels des cellules bronchoalvéolaires de lavage et cytokines dans un patient progressant d'aigu à l'oiseau chronique - fancier ' ; affection pulmonaire de s.

    Un sélectionneur de pigeon de 65 ans qui s'est présenté avec la pneumonite aiguë d'hypersensibilité a refusé d'abandonner le contact avec les pigeons et son affection pulmonaire, qui s'étaient au commencement améliorée dans l'hôpital en réponse au déplacement des pigeons, a progressé à la fibrose interstitielle chronique. Les lymphocytes bronchoalvéolaires de lavage sont tombés de 50.0% de cellules totales en décembre 1986 à 27.1% en février 1990. Le rapport des lymphocytes de CD4+/CD8+ a décalé de 0.43 à 1.47. En outre, IL-6 et TNF-alpha ont été élevés au commencement et étaient beaucoup plus hauts à la deuxième fois se dirigent. Ces données ont indiqué l'importance des lymphocytes de CD4+, d'IL-6 et de TNF-alpha dans le développement de la fibrose pulmonaire. (+info)

5/39. agrégats de B-lymphocyte dans des alvéoles d'un enfant avec la pneumonite d'hypersensibilité (poumon de sélectionneurs d'oiseau).

    FOND : La pneumonite d'hypersensibilité est une affection pulmonaire interstitielle négociée par un patient' ; la réponse immunologique de s à une série d'organiques inhalés époussette. Études des composants cellulaires du fluide de lavage des patients présentant cette des augmentations marquées de la maladie par exposition de dispositif antiparasite de CD8+/de T-lymphocytes cytotoxiques. OBJECTIF : Dans cette étude, nous avons identifié, en plus des T-cells prévus de dispositif antiparasite et des cellules tueuses naturelles, follicule-comme des agrégats des B-cellules dans l'interstice de poumon d'un patient affecté. MÉTHODES : Le patient était 11 ans non-asthmatiques, le mâle caucasien qui s'est présenté avec une histoire de quatre mois de la dyspnée, de la toux, et de la fièvre progressives. La maison a contenu neuf cockatiel et deux colombes. Les fonctions pulmonaires d'admission ont indiqué un modèle restrictif de la capacité diminuée de diffusion. Avant un diagnostic, le patient a subi le lavage bronchoalvéolaire et la biopsie transbronchial. Les précipitines de sérum étaient par la suite le positif aux crottes de pigeon (qui croix-réagit avec la colombe). Les symptômes résolus après un cours prolongé de prednisone. RÉSULTATS : L'analyse de la population bronchoalvéolaire de lymphocyte de lavage a indiqué une prédominance des cellules de CD8+ (50%) avec 85% exprimant le marqueur HLA-DR d'activation. Le pourcentage de CD4+ et CD56+ étaient 32% et 16%, respectivement. La biopsie transbronchial a indiqué CD20+ follicule-comme des agrégats dans l'interstice de poumon. CONCLUSIONS : Les résultats histopathologiques confirment que dans la pneumonite d'hypersensibilité, l'immuno-réaction prédominante est une infiltration des cellules de T de CD8+. La présence des agrégats de cellules de B, cependant, peut indiquer que la synthèse locale de l'anticorps peut être impliquée dans un mécanisme cytotoxique cellulaire dépendant des anticorps. (+info)

6/39. Un risque de Noël : Oiseau - fancier ' ; poumon de s et l'arbre de Noël.

    Une dame avec l'alvéolite due à ses symptômes récurrents développés par budgerigar une fois exposée à l'allergène est partie sur son arbre de Noël artificiel. (+info)

7/39. Un famille avec l'alvéolite allergique extrinsèque provoquée par les pigeons sauvages de ville : Un rapport de cas.

    Nous décrivons une famille dans de la laquelle la mère est morte de l'affection pulmonaire non définie et de la dont les 5 enfants, certains qui a eu les signes précédents de l'asthme, avons été plus tard affectés par l'alvéolite allergique extrinsèque provoquée par le contact avec des antigènes sauvages de pigeon de ville. Les enfants ont reçu les corticostéroïdes systémiques pour 1 mois et ont inhalé des stéroïdes pendant 24 mois, alors que l'exposition d'antigène était réduite autant que faisable. Ceci a été suivi d'un rétablissement clinique rapide et d'une normalisation lente des radiographies de poitrine et des index pulmonaires de fonction, particulièrement de la capacité de diffusion, pendant un suivi de 24 mois. Puisque pigeon-breeder' ; le poumon de s provoqué par les pigeons libre-errants de ville n'a pas été précédemment décrit, il reste peu clair si ce famille a développé la maladie en raison de l'exposition élevée d'antigène ou en raison de la susceptibilité accrue. Aucun des types humains censément à haut risque d'antigène de leucocyte n'a été trouvé dans les enfants. Si l'antigène humain B7 de leucocyte dans 1 enfant a joué un rôle au cours de la maladie demeure spéculatif. Il est inconnu dans quelle mesure pigeon-breeder' ; le poumon de s provoqué par les oiseaux nondomestic reste non détecté et mal diagnostiqué en tant qu'asthme difficile ou stéroïde-résistant. La question demeure si les pigeons libre-errants de ville sont en effet un risque de santé publique. Nous proposons que des antigènes extérieurs atypiques soient considérés dans tous les patients présentant la maladie nonresolving de coffre ou l'asthme thérapie-résistant. (+info)

8/39. Cas peu commun de diagnostic du pigeon breeder' ; pneumonite d'hypersensibilité de s avec le balayage de poumon de ventilation-perfusion.

    Les auteurs décrivent une pensée patiente pour avoir l'embolisme pulmonaire. Les résultats d'un balayage de perfusion étaient normaux, mais le balayage de poumon de ventilation d'aérosol de Tc-99m DTPA a montré, dans des vues successives, l'activité diminuée de l'aérosol déposé. Le dégagement du poumon Tc-99m DTPA a été mesuré et a été nettement augmenté. Cette pneumonite possible suggérée d'hypersensibilité, qui plus tard a été confirmée comme pigeon breeder' ; la maladie de s. L'activité diminuée observée sur le balayage de ventilation de DTPA doit être orientée sur le dégagement accru de poumon et sa mesure. (+info)

9/39. La pneumonite subaiguë d'hypersensibilité dans HIV a infecté le patient recevant la thérapie antiretroviral.

    L'immuno-réaction pulmonaire anormale à de divers antigènes peut mener à la pneumonite d'hypersensibilité. Cette maladie n'a pas été précédemment rapportée dans les patients infectés par HIV. Ce rapport de cas décrit une femme infectée par HIV qui a développé la pneumonite subaiguë d'hypersensibilité en réponse à l'exposition d'oiseau. La maladie s'est manifestée seulement après le patient a éprouvé une amélioration de son compte positif de lymphocyte de CD4 T secondaire à la thérapie antiretroviral. Ce cas souligne la nécessité de considérer les maladies associées parHIV dans les patients avec HIV et suggère que les maladies dans lesquelles l'immuno-réaction de centre serveur joue un rôle essentiel dans la pathogénie puissent devenir plus répandues dans les patients infectés par HIV recevant la thérapie antiretroviral efficace. (+info)

10/39. Pigeon breeder' ; poumon de s dans l'enfance : image clinique diverse à la présentation.

    L'alvéolite allergique extrinsèque se produit rarement dans l'enfance. Nous présentons 5 cas et passons en revue brièvement la littérature concernant cette condition dans la population pédiatrique. Ce rapport inclut tous les cas (n = 5) d'alvéolite allergique extrinsèque connue pour s'être produit dans l'enfance sur Malte. Tous les cas étaient des mâles, et ont été au commencement mal diagnostiqués en tant qu'ayant d'autres maladies respiratoires ou perturbations mentales. Le diagnostic a été basé sur une histoire d'exposition aux oiseaux, aux résultats cliniques, aux précipitines aviaires positives, à un défaut restrictif sur les essais de fonction pulmonaires, et à un aspect suggestif de radiographie de la poitrine. Tous ont été traités avec des stéroïdes oraux de haut-dose pendant 3-4 semaines, avec l'excellente réponse. Bien que ces patients semblent n'avoir souffert aucune conséquence à long terme, le diagnostic retardé peut mener à la fibrose pulmonaire irréversible. Le diagnostic de l'alvéolite allergique extrinsèque devrait être amusé tôt dans le diagnostic différentiel des enfants présent avec des symptômes et des signes respiratoires peu communs. (+info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->




N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.

Dernière mise à jour: Septembre 2014
Statistiques