http://www.lookfordiagnosis.com
English
Spanish
Italian
Portuguese
French
Swedish

Cas Rapportés "Lymphome Diffus À Grandes Cellules"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

131/480. Transformation de CD20-negative DLBCL après traitement de rituximab dans le lymphome folliculaire : un rapport de nouveau cas et un examen de la littérature.

    Rituximab est un anticorps monoclonal contre la molécule CD20 qui est employée pour traiter des lymphomes de B-cellule. Dans 60% de lymphomes de qualité inférieure de B dans lesquels le rituximab était efficace au début, il n'y avait aucune réponse clinique dans un deuxième traitement et quelques cas des lymphomes folliculaires (la Floride) avec la transformation pour répandre le grand lymphome de B-cellule (DLBCL) ont été rapportés. Nous décrivons un nouveau cas et présumons au sujet des mécanismes de la transformation : un homme de 52 ans, dans le suivi pendant 8 ans pour la Floride, qui après traitement de rituximab et remise complète de la Floride a montré la maladie progressive impliquant le foie et le mucosa duodénal. Immunohistochemical et études moléculaires ont été réalisés sur les échantillons de tissu paraffine-incorporés de ganglions lymphatiques, du petit intestin, et de tumeurs de foie. Après traitement de rituximab, les biopsies d'une lésion de foie et les petites entrailles toutes les deux ont montré à CD20-negative le grand lymphome de B-cellule. L'étude moléculaire des spécimens d'initiale et de rechute montre une remise en ordre de CDR2 IgH avec la mêmes taille et t14 ; 18 (MBR). La rechute rapide avec la même remise en ordre d'IgH semble soutenir l'interprétation que le changement de la catégorie du lymphome et de la perte de l'expression CD20 s'est produite avant traitement de rituximab. L'existence d'une proportion variable d'une population de cellules de CD20-negative dans chaque lymphome de B-cellule qui ne répond pas au rituximab devrait donc être considérée. La réduction de l'expression CD20 a pu être un mécanisme de résistance au retraitement de rituximab dans DLBCL par suite de la progression de la B-cellule de qualité inférieure non-Hodgkin' ; lymphome de s (B-NHL). Il est nécessaire d'exécuter de nouvelles biopsies pour évaluer l'expression CD20 dans la rechute ou la progression du lymphome de B-cellule après traitement de rituximab. (+info)

132/480. Prolongation de lymphome nasopharyngal à l'oreille moyenne et externe.

    Nous décrivons un patient présentant le lymphome nasopharyngal qui a été admis pour la chimiothérapie. À l'admission, l'examen otoscopique a indiqué un grand polype occluant le canal d'oreille externe gauche. Le polype a été enlevé, et l'examen histopathologique a montré la même tumeur qui a été trouvée précédemment dans le nasopharynx. La formation image de résonance magnétique a montré un processus infiltrative qui a impliqué l'aile gauche du nasopharynx et s'est prolongé vers l'oreille moyenne et externe gauche. À notre connaissance, c'est le premier rapport de cas d'une prolongation directe de lymphome nasopharyngal dans l'oreille moyenne et externe. (+info)

133/480. non-Hodgkin' bronchique solitaire obstructif ; lymphome de s--une présentation rare de la maladie extranodal primaire.

    Participation endobronchique par non-Hodgkin' ; le lymphome de s (NHL) est rare et se produit habituellement en présence de la maladie plus généralisée. Le lymphome endobronchique solitaire en l'absence de la maladie ailleurs est extrêmement rare. Dans ce rapport nous décrivons un patient présentant une masse endobronchique de obstruction qui était la manifestation initiale du NHL. Le patient a été soigné au commencement avec la radiothérapie suivie de la chimiothérapie de combinaison cyclique avec la résolution complète initiale de la maladie endobronchique. Cependant, il a plus tard développé le lymphome répandu. Cette présentation peu commune de NHL est discutée et la littérature appropriée est passée en revue. (+info)

134/480. Caractérisation d'une variété de cellule à cellule T originale de lymphome établie d'un patient présentant le lymphome érythémateux-associé de lupus systémique.

    Un lymphome malin s'est développé dans un patient masculin de 46 ans qui avait eu érythémateux de lupus systémique (SLE) pendant 18 années. Le lymphome était à l'étape IV de la maladie à l'examen initial, et le patient est mort sous peu ensuite. Les cellules de lymphome ont été cultivées in vitro, et une variété de cellule continue, appelée SMZ-1, a été établie. Les cellules SMZ-1, aussi bien que les cellules parentales de lymphome, étaient d'immunophenotype d'aide/T-cell d'inducteur ; elles étaient positives pour les antigènes CD2, CD3, et CD4, et le négatif pour CD8. On a observé l'expression des antigènes CD5 et CD7 dans un petit pourcentage des cellules. Les marqueurs d'activation identifiés par des anticorps contre des antigènes de CD25, de CD71, et de HLA-DR étaient positifs. L'analyse cytogénétique a indiqué que les cellules SMZ-1 ont eu une translocation caractéristique entre les chromosomes 6 et 14 [t (6 ; 14) (p21.1 ; q24)]. L'analyse méridionale de tache de l'adn extraite à partir des cellules a démontré la remise en ordre clonale du gène à cellule T de bêta-chaîne de récepteur. L'intégration du type lymphotrophic à cellule T humain de virus génome d'I (HTLV-I) était négative. Les variétés de cellule SMZ-1 devraient fournir ainsi un modèle utile pour la caractérisation des lymphomes à cellule T périphériques. (+info)

135/480. Lymphome non Hodgkinien primaire du vulva.

    Nous rapportons un cas rare de lymphome non Hodgkinien situé dans le vulva. Le diagnostic a été soutenu par les anomalies cytologiques en matériel obtenu par aspiration fine d'aiguille. La tumeur a été enlevée avec l'excision large, et le patient était vivant et dans la bonne santé dix mois après chirurgie. (+info)

136/480. Neuropathie périphérique inflammatoire suivant la chimiothérapie de dose élevée et la transplantation autologous de moelle.

    Un homme de 40 ans avec non-Hodgkin' ; le lymphome de s a développé la neuropathie sensorimotrice croissante grave pendant 10 jours après traitement avec la chimiothérapie de dose élevée et la délivrance autologous de moelle. La neuropathie a eu axonal plus les dispositifs demyelinating sur des études électrophysiologiques. La biopsie Sural de nerf a montré l'infiltration lourde de l'epineurium et de l'endoneurium avec les cellules mononucléaires. Le patient n'a eu aucune autre évidence de la maladie de greffe-contre-centre serveur. Il n'a pas répondu au plasmapheresis mais a répondu aux stéroïdes de dose élevée. (+info)

137/480. Grand lymphome diffus médiastinal de cellules de type de B-cellule avec les granules azurophilic.

    Un cas de grand lymphome diffus de cellules de type de B-cellule avec les granules azurophilic peu communs est rapporté. Le lymphome s'est produit primaire dans le médiastin antérieur supérieur et a été suggéré d'être d'origine thymique. Histologiquement, les cellules de lymphome ont montré la prolifération diffuse et étaient grandes dans la taille, fréquemment avec les noyaux multilobulated. Dans des préparations d'impression souillées près Mai-Giemsa, la plupart des cellules de lymphome ont eu le cytoplasme basophile avec les granules azurophilic. Les études cytochimiques ont montré que les granules étaient négatives pour le PAS, peroxydase, phosphatase, et bêta-glucuronidase acides. des granules électron-denses et les granules d'électron-lucent ont été trouvés sur l'analyse d'ultrastructure. Les cellules ont été caractérisées comme type de B-cellule par des immunophenotypes de L26+, CD20+, CD21-, CD22+, et PCA1+, la possession de l'immunoglobuline monotypic extérieure de kappa d'IgA, et un génotype d'immunoglobuline lourd et de réarrangements génétiques de chaîne légère de kappa. (+info)

138/480. Lymphome malin primaire de la rate.

    Nous avons soigné deux patients avec le lymphome malin splénique primaire. On était un homme de 63 ans avec non-Hodgkin' histiocytic diffus ; lymphome de s accompagné des métastases multiples de foie qui se sont composées de tissu nécrotique probablement dû au chemoembolization transarterial préopératoire (TAE). Il est par la suite mort de l'échec de foie deux ans et six mois après splenectomy. L'autopsie a indiqué qu'une grande pièce du foie cirrhotic avait été occupée par un répandre-type carcinome hepatocellular, mais aucune répétition du lymphome malin n'a été trouvée dans le foie ou d'autres organes. La deuxième patiente était une femme de 40 ans avec une invasion massive de l'estomac, des deux points, du pancréas, et du diaphragme par une tumeur splénique. La tumeur splénique et les organes impliqués adjacents ont été réséqués. Pathologiquement, non-Hodgkin' lymphocytique diffus bien-différencié ; le lymphome malin de s était évident. Aucune répétition n'a été trouvée pour six années et deux mois. Basé sur une évaluation des 71 patients présentant le lymphome malin splénique primaire a fait rapport aux données au Japon, les patients soignés par une résection curative à une étape clinique préliminaire ont un pronostic plus favorable. (+info)

139/480. lymphome de B-cellule présentant comme lésion de nécrose midfacial.

    Une caisse de lésion de nécrose midfacial (granulome nonhealing de midline) est rapportée. La paraffine et la congelé-section immunocytochemistry ont suggéré une tumeur de lignée de B-cellule et ont été confirmées par l'analyse méridionale de tache qui a révélé un réarrangement génétique de chaîne lourde d'immunoglobuline sans l'évidence de l'aberration génétique de récepteur à cellule T. La tumeur était de lignée de B-cellule en dépit de l'emplacement de tumeur et du modèle angiocentric, qui sont typiquement vus avec le lymphome à cellule T périphérique avec cette présentation. (+info)

140/480. Repassez la malabsorption dans un patient présentant le grand lymphome de cellules impliquant le duodénum.

    Repassez la malabsorption a composé l'anémie dans un patient présentant le grand lymphome diffus de cellules impliquant le petit intestin. La série gastro-intestinale supérieure avec le petit suivi d'entrailles et le balayage tomographique automatisé ont démontré la participation lymphomatous du duodénum et du jéjunum proximal par massachusetts retroperitoneal. Un essai oral d'absorption de fer-chargement était compatible à la malabsorption du fer. Après deux cycles de chimiothérapie systémique, la masse retroperitoneal résolue et l'essai de chargement de fer ont normalisé. (+info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)<- Précédent || Suivant ->


Laisser un message ou image sur "Lymphome Diffus À Grandes Cellules" (ou accéder au forum):



N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.
Dernière mise à jour: Avril 2009
Statistiques